Le pétrole s’effondre… on comptera bientôt les survivants

Rédigé le 28 novembre 2014 par | Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

L’OPEP a maintenu ses quotas de production à 30 Mns/baril jour jusqu’à fin mai. Le WTI coté à New York et Londres s’est effondré de -8% sur la nouvelle pour établir un nouveau plancher à 67,88 $.

Un tel niveau de cours s’avérera rapidement mortel pour les producteurs de pétrole de schiste du Dakota du Nord ou du Texas… mais elle l’est encore d’avantage pour des pays dont les équilibres budgétaires reposent sur les recettes pétrolière… et à condition de le vendre à un prix nettement supérieur à 100$. 

A 68$, le Koweit reste le seul pays de l’OPEP à préserver l’équilibre… et surtout la paix sociale, même l’Arabie Saoudite a besoin de le vendre à 80$ (lire mon article sur « qui a intérêt à faire baisse les cours du pétrole ? »)

Les excès de production sont estimés à 1,5 Mns barils/jour et l’OPEP ne veut pas être seul à refermer le robinet: aux USA, à ce prix, ce sont les frackers qui vont fermer… boutique.

 

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire