Le pétrole joue les trouble-fêtes

Rédigé le 14 septembre 2016 par | Actions, Analyses indices, Autres indices, Big caps, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Hier soir, malgré la hausse du poids lourd Apple (sur fond de précommandes records pour l’iPhone 7), Wall Street a rechuté, pénalisé par le repli du pétrole. Le baril a été plombé par les prévisions de l’agence internationale de l’Energie, pour qui l’offre mondiale devrait demeurer largement excédentaire jusqu’au premier semestre 2017.

Pétrole : le problème reste le même

Les causes restent les mêmes : des stocks attendus en hausse sur fond d’augmentation de la production avec une demande mondiale qui risque de faiblir sur fond de ralentissement de la croissance économique.

Cet aspect macroéconomique continuera à être surveillé sur les marchés. Au programme, à 16h30, les stocks hebdomadaires de pétrole. Sur ce point, selon les estimations de l’American Petroleum Institute, les stocks ont augmenté de 1,4 million de barils la semaine passée. De son côté, le consensus Bloomberg table sur une hausse de 4 millions de barils.

Actualité corporate

Au niveau corporate, le secteur du luxe était à la peine avec des noms comme LVMH (FR0000121014) et Kering parmi les plus forts replis du CAC ce matin.

D’un côté, le suisse Richemont a publié des résultats inférieurs aux attentes (avec notamment un recul plus marqué que prévu de ses ventes au premier semestre).

De l’autre, Hermès (FR0000052292) a indiqué que sa croissance sur le moyen terme pourrait être inférieure à son objectif de 8% pour cause d’environnement économique, géopolitique et monétaire, incertain.

Du côté des brockers

Du côté des recommandations de broker, Bryan Garnier a passé en revue les équipementiers automobiles. L’intermédiaire financier est à l’achat sur Faurecia et Plastic Omnium en visant respectivement 47 et 36 €. Son avis est par contre neutre sur Valeo avec une cible à 49 €.

Jefferies a débuté le suivi de BNP Paribas à « conserver » assorti d’un objectif de cours de 52 €. JPMorgan a relevé son conseil sur Ingenico de « sous-pondérer » à « neutre » pour un objectif de cours de 74 €. Exane BNP Paribas a relevé sa vue sur Sanofi-Aventis de « sous-performance » à « neutre » en visant 78 €. Morgan Stanley a dégradé Rexel de « surpondérer » à « pondération en ligne ». Enfin, Barclays a abaissé son objectif sur Air France-KLM de 9,10 € à 5 €.

Le point CAC 40

CAC 40

Si après quatre séances de baisse d’affilée, un sursaut technique est possible dans les prochaines heures, on surveillera toutefois la zone des 4 375 points sur le CAC.

En effet, dessous, une accélération des dégagements serait à prévoir en direction de la région horizontale des 4 300 points.

A l’inverse, une reprise au-delà des 4 440 points (en franchissement de la ligne de résistance descendante visible en noir sur le graphique) permettrait d’envisager une extension haussière vers les plus hauts d’hier matin sur les 4 470 points.

Mots clé : - - - - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire