Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Le NFP sert de prétexte aux marchés pour grimper : ça ne durera pas !

Rédigé le 5 août 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Le NFP sert de prétexte aux marchés pour grimper : ça ne durera pas !

Les investisseurs avaient à choisir entre un chiffre de l’emploi « meilleur que prévu » (mais invérifiable tant il est biaisé par des « redressements saisonniers ») et une forte dégradation de la balance commerciale.

Devinez lequel sert de driver aux marchés depuis 14h30…

Le NFP américain de juillet recense +255 000 nouveaux emplois, ce qui dépasse de +70 000 le consensus des économistes (+185 000) et de +45% les résultats de l’enquête ADP publiée ce mercredi (avec +179 000 nouveaux jobs dans le secteur privé).

Le chiffre de juin est révisé à la hausse de +6 000 et celui de mai de +13 000 à 24 000.

La seule donnée fiable concerne les salaires horaires qui ont progressé de +0,3% à 25,7$ et sont en hausse de +2,6% sur les 12 derniers mois.

Les futures à Wall Street se sont empressés de bondir de +0,5%, de même que le dollar vers 1,1070/€.

En ce qui concerne la dégradation de -8,7% de la balance commerciale américaine en juin, à -44,5 Mds$… c’est comme si cette statistique n’avait jamais été publiée.

Mais adoptons un instant le point de vue de ceux qui payent le marché, motivés par « l’effet de ravissement » d’une économie américaine plus créatrice d’emplois que prévu: ils ne vont pas tarder à entendre les faucons de la Fed se succéder sur les plateaux télé pour parader avec le scénario d’une hausse de taux en décembre prochain (sur le mode « on vous l’avait bien dit »).

La FED ne fera probablement rien, elle trouvera toutes les excuses du monde pour passer son tour, mais en attendant, la hausse du dollar ne s’annonce pas favorable pour Wall Street, encore moins pour les émergents.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire