Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Le mauvais chiffre allemand qui tombe à pic à la veille de la réuinion BCE

Rédigé le 7 septembre 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Les Bourses européennes amplifient leurs gains depuis quelques minutes (14h45/15h). En particulier l’Allemagne (le DAX gagne maintenant +0,5%, contre rien à l’ouverture).

Le fait que Francfort se retrouve aux avant postes n’est certainement pas anodin

Si vous cherchez une mauvaise nouvelle (qui en deviendrait une bonne pour le « marché »), vous ne la trouverez qu’outre-Rhin, et nulle part ailleurs.

La production industrielle allemande a dévissé à la surprise générale (-1,5%) en juillet (consensus +0,2% après +1,1% en juin). Eh bien voilà un excellent prétexte pour que la BCE nous concocte demain un de ces discours ultra-accommodants dont elle a le secret, avec promesse d’extension du QE jusque septembre 2017, poursuite des achats de dettes corporate, élargissement du pourcentage de l’encours d’une tranche d’emprunt éligible au QE.

Pourquoi pas monter de 30 à 50% ? Oh et puis zut, assez tergiversé : 100%, comme au Japon et on n’en parle plus !

Pourvu que le moral des milieux d’affaires chute cet automne, que le chômage remonte… et que la France voit son activité ralentir et ses déficits augmenter encore plus vite: c’est en bonne voie avec une accélération de +30% du déficit extérieur, à -4,5 Mds€ au mois de juillet.

Mots clé : - - - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire