Le marché russe : la croissance des émergents, les risques en moins ?

Rédigé le 1 avril 2008 par | Autres indices Imprimer

Léo Golovine me pardonnera ce rapprochement mais hier je suis évidemment tombée sur l’actualité du rachat de la vodka Absolut par Pernod Ricard… et je me suis demandé ce que donnait l’indice Russe (le RTS).

Il ne me semble pas avoir entendu parler de « surévaluation » pour cet indice, de folie boursière, ou au contraire, de l’éclatement d’une bulle telle qu’on l’a vue pour les autres indices émergents (Chine en tête).

Regardez ce graphe :

Certes, le RTS a lui aussi subi la crise des marchés financiers depuis le début de l’année — mais il n’a pas eu du tout le même comportement que l’indice chinois par exemple. Le SHX (indice de Shanghai) a subi une explosion fulgurante des cours de +160% en à peine un an… mais a perdu 35% en trois mois.

Le RTS, lui, a mis trois ans pour parfaire sa hausse. Il est passé de 600 points environ début 2005 à un plus haut en décembre dernier de 2.350 points environ : 200% de hausse ! Sa croissance s’est faite de manière relativement régulière sur trois ans (du moins jusqu’à janvier dernier). On peut dessiner une belle droite de tendance qui vient soutenir les cours, et pour cause : le RTS est principalement constitué de valeurs pétrolières, gazières, etc. qui sont évidemment bien orientées depuis quatre ans.

Mais ce qui est étonnant, c’est que malgré cette très forte croissance, il a réagi comme un « vieil » indice durant la crise. Il n’a perdu que 18% depuis janvier, quasiment la même chose que le CAC40 !

Alors, bien que « émergent », le marché russe est-il vraiment plus risqué que le CAC ?

Au niveau boursier le « règne » de Poutine aura donc stabilisé le marché russe… Mais il a aussi renforcé le Rouble face au Dollar. La parité USD/RUB a perdu 19% en un an (le rouble est passé de 29 000/Dollar en avril 2007 à 23 500 aujourd’hui) : un Russe a donc 19% de pouvoir d’achat en plus en Dollar. Décidemment, si le monde entier continue comme ca, le Dollar ne vaudra plus un kopek !

Dommage que les certificats soient peu nombreux pour suivre l’indice : le LYXOR ETF RUSSIA a été créé en juin 2006 ; il a pris 55% jusqu’à décembre 2007 — ce qui est déjà honorable. Evidemment, répliquant l’indice, il a lui aussi reperdu 18% depuis. Mais à mon avis, vous devriez garder un œil dessus. Si la Russie est à mi-chemin entre économies matures et émergentes, le rebond est à saisir !

Léo nous donnera très certainement son avis sur le sujet ; pour l’heure il se concentre sur la parité Euro/Livre Sterling.

Mots clé : - - - - - - - - - -

Nathalie Boneil
Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction aux Publications Agora

Nathalie Boneil est Directrice de la rédaction aux Publications Agora. Elle a travaillé dans l’univers de la Bourse plus de 4 ans – mais c’est depuis toute petite que son grand-père lui parle des marchés et de l’investissement. Aujourd’hui, elle travaille avec nos rédacteurs et analystes sur les marchés actions pour qu’ils vous proposent les meilleurs services, les meilleures idées d’investissements, de manière la plus simple et la plus profitable qui soit pour vous.

Son rôle est tout simple : rendre les idées, les méthodes, les stratégies de nos analystes professionnels facilement compréhensibles et directement applicables pour vous. Elle met l’analyse technique à votre portée, vous montre les opportunités, les pièges à éviter, et vous explique les moyens de vous positionner sans vous noyer dans un jargon d’experts.

Laissez un commentaire