Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Le marché est désert, l’activisme de la BCE est en train de l’asphyxier

Rédigé le 20 juillet 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Le marché est désert, l’activisme de la BCE est en train de l’asphyxier. Plus personne n’entre ou ne sort des actions, de peur de ne pouvoir y revenir.

C’est l’été…. Il n’y a plus personne ? Mais non, les volumes ont disparu dès le 1er janvier !

C’est exactement le même syndrome que sur les obligations où la BCE fait la pluie et le beau temps. Non : mauvaise formulation. « Un beau temps éternel », avec 10 Mds€ d’achat d’obligations d’entreprises du CAC40 en juin. Comme si elles avaient besoin de trouver des sources de financement alors qu’elles regorgent toutes de cash !.

Et il n’y a pas que les volumes d’échanges sur les titres « vifs » (CAC40, SBF-120, divers compartiments small et mid caps) qui enregistrent une contraction spectaculaire depuis le début de l’année. Les « dérivés » ne sont pas épargnés avec une chute de -20% des volumes d’après les chiffres communiqués ce matin par l’Association Française des Produits Dérivés de Bourse (AFPDB).

Les volumes avaient déjà chuté de -13% au 1er trimestre, malgré une volatilité en forte progression avec le « trou d’air » de janvier février puis le rebond spectaculaire de mars.

Parmi les produits dérivés à durée de vie longue (par opposition aux ETF « leveragés », Turbo et Warrants) les plus activement travaillés, le tiercé demeure inchangé avec 51,5% pour les certificats 100%, 46,2% pour les « Bonus Cappés » (46,2%), le reste pour les produits « exotiques ».

A partir de quand les opérateurs vont-ils prendre peur à l’idée que l’étroitesse des échanges rend toute sortie impossible ?

Mots clé : - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire