La Bourse au quotidien

Analyses et conseils boursiers indépendants

Le jour sans fin du CAC 40

Par Mathieu Lebrun26 Oct 2016

Le CAC 40 échoue une nouvelle fois dans sa tentative de reconquête de ses plus-hauts annuels. Et comme à chaque fois, l’échec s’accompagne d’un recul significatif vers la zone d’embourbement des 4 500-4 550 points. Tout ceci vous rappelle quelque chose ? C’est normal, le CAC 40 nous rejoue sans cesse le même scénario. Un véritable jour sans fin.

Outre les publications trimestrielles (j’y reviens dans un instant), et comme chaque mercredi, le pétrole sera au cœur de l’attention des marchés avec la publication de l’évolution des stocks hebdomadaires de brut.

Selon les estimations de l’American Petroleum Institute parues hier soir, ceux-ci auraient augmenté de 4,75 millions de barils la semaine passée. Le consensus Bloomberg table, lui, sur une progression de 1,16 million de barils. Réponse à 16h30…

En attendant, le baril poursuit son repli. Le WTI est repassé sous les 50 $, tandis que le Brent recule vers les 50 $.

Autres statistiques attendues cet après-midi aux Etats-Unis, la balance commerciale en septembre, l’indice PMI Markit des services en octobre, ainsi que l’évolution des ventes de logements neufs le mois dernier.

Les publications trimestrielles se poursuivent quant à elles, inlassablement, et devraient jouer sur l’humeur des marchés aujourd’hui :

Aux Etats-Unis, hier soir, Apple (US0378331005) a publié des chiffres trimestriels un peu décevants, avec des ventes en repli de 9%. En after-hours, le titre reculait de plus de 2%. Derrière ses chiffres se cache ce qui est certainement la plus grande faiblesse d’Apple : sa trop grande dépendance aux ventes d’iPhones. Malgré des tentatives – plus ou moins couronnées de succès – de diversification (iPad, Apple Watch, ApplePay, iCloud, etc.), le groupe reste prisonnier des ventes de son smartphone. Or les Chinois se sont montrés bien moins enthousiastes ces derniers mois pour les produits estampillés d’une pomme.

Dans l’Hexagone, de nombreuses publications sont attendues aujourd’hui. Kering (FR0000121485) s’affichait comme la plus forte hausse du CAC ce matin, le titre bondissant de plus de 7% au-dessus des 200 €. La valeur est recherchée après l’accélération de ses ventes au 3e trimestre. Celles-ci ont progressé, à périmètre comparable, de plus de 10% contre +6,9% au 2e trimestre et +4% au 1er.

A l’inverse, Capgemini (FR0000125338) était la lanterne rouge de notre indice, en repli de plus de 5% sous les 79 € alors que la SSII a enregistré une croissance de son CA inférieure aux attentes au 3e trimestre (+2,2% à taux de change constant contre +3,2% attendu en moyenne par le consensus).

Même orientation baissière pour Vinci (FR0000125486) ce matin. Le titre baisse de près de 3% sous les 66 € après l’annonce d’une baisse de près de 3% à 10 milliards d’euros de son CA trimestriel.

Airbus Group (NL0000235190) évoluait de manière plus mitigée, le titre ayant ouvert en baisse de plus de 2% vers les 52 €, et remontant ensuite en hausse de près de 1% vers les 54 €. Le géant aéronautique a enregistré une baisse de ses résultats au 3e trimestre, pénalisé par la faiblesse persistante de la branche hélicoptères et par des livraisons décevantes pour les avions commerciaux.

Autre orientation « hésitante » ce matin, celle du secteur automobile après les chiffres de Renault (FR0000131906) et Peugeot (FR0000121501). Le titre du premier, après avoir ouvert en baisse de 2% sur les 75 €, repassait dans le vert en hausse de 1% vers les 77 € en milieu de matinée, après la publication d’une hausse de ses ventes légèrement supérieure aux attentes (+13% à plus de 10,5 milliards d’euros au troisième trimestre). Mêmes mouvements chaotiques en intraday pour Peugeot (ouverture en baisse de plus de 3% sous les 13 € puis retour à l’équilibre), le second constructeur automobile ayant enregistré une baisse de 5,1% de son CA au 3e trimestre.

Unibail-Rodamco (FR0000124711) démarrait la séance en repli d’un peu plus de 1% sous les 227 €, la foncière visant pourtant désormais le haut de sa fourchette d’objectif annuel. Le bénéfice net récurrent est attendu aux environs de 11,20 € par action, soit le haut de ses prévisions « 11/11,20 € ».

Passons maintenant aux mid caps :

Bic (FR0000120966) s’affichait parmi les plus fortes hausses du SBF (en progression de 2% vers les 130 €), après la publication de ventes trimestrielles supérieures aux attentes.

Seb (FR0000121709) ouvrait en hausse de plus de 1% sur un nouveau sommet historique à 135 €, le spécialiste du petit électroménager ayant relevé l’objectif de croissance organique de ses ventes annuelles (désormais attendues en hausse de 6%, contre une progression d’au moins 5% visée antérieurement).

A l’inverse, Ipsen (FR0010259150) était vendu (en repli de 1% vers les 61,50 €) malgré le relèvement de son objectif de marge opérationnelle pour cette année (désormais attendue à 22% contre 21% visé au préalable).

La Bourse au Quotidien en vidéo

photo auteur

Mathieu Lebrun

Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

Voir les articles de Mathieu Lebrun

Infos Bourse, News & Opportunités

Suivez nous sur Facebook

Retour en haut

Si vous souhaitez recevoir des informations en exclusivité sur les IPO, OPA, augmentations de capital et autres opérations financières des partenaires de La Bourse Au Quotidien, inscrivez-vous ici :