Le gel du pétrole n’embrase pas les marchés

Rédigé le 16 février 2016 par | Actions, Analyses indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

En attendant la réouverture de Wall Street après un week-end prolongé (pour cause de Presidents’ Day hier), les opérateurs restent focalisés sur le comportement du pétrole.

Alors, focalisons-nous aussi sur le pétrole pour faire le point…

Le rebond de l’or noir se poursuivait dans les premiers échanges ce matin. La réunion prévue entre le Qatar, l’Arabie Saoudite, la Russie et le Venezuela a bien eu lieu à Doha et a débouché que sur « un gel de la production aux mêmes niveaux que janvier… à condition que d’autres grands pays producteurs fassent de même ». Rien de sensationnel donc, et alors qu’il était orienté en nette hausse, le brut a depuis réduit leur avance et retombe même dans le rouge en fin de matinée.

La déception sur cette annonce vient du fait que certains économistes attendaient plutôt une réduction de la production qu’un simple gel pour enrayer la chute des cours.

Graphiquement, après une poussée au-delà des 31$, le cours du WTI se montre depuis nettement plus hésitant dans la région des 30 $ (cf cercle noir sur le graphique).

160216_WTI

L’enjeu est donc de savoir si les cours parviendront à franchir l’importante résistance oblique en place depuis octobre dernier.

Au niveau de la microéconomie, plusieurs publications corporate animent également les marchés aujourd’hui.

Michelin (FR0000121261) est recherché sur fond de perspectives rassurantes. EDF (FR0010242511) est également dans le peloton de tête des hausses du SRD après avoir été vendu hier sur craintes de dégradation par Moody’s. En fait, malgré les craintes quant au bilan du groupe (cf. les rumeurs d’augmentation de capital), la solidité opérationnelle du groupe s’est révélée supérieure aux attentes.

A l’inverse, Air Liquide (FR0000120073) est vendu malgré des comptes solides bien qu’un peu inférieurs aux attentes (aussi bien sur le résultat net que sur le chiffre d’affaires).

Sur le plan macroéconomique maintenant, rien de bien croustillant à se mettre sous la dent aujourd’hui. Les opérateurs ont pris connaissance d’un indice Zew en Allemagne. L’indice, qui mesure la confiance des milieux financiers allemands, est en recul par rapport au mois dernier, ce qui traduit une chute de la confiance du milieu…

Côté opportunités, eh bien ça y est : nous débouclons aujourd’hui notre premier trade de BAQ Pro sur un gain de 11% en 3 séances. Nous avons en portefeuille un short avec un potentiel de 20% qui est toujours sur les cours d’entrée, et notre troisième opportunité se rapproche de notre cours d’achat… Vous pouvez encore en profiter… et surtout des autres à venir !

Mots clé : - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire