Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Le futur, c’était mieux… avant !

Rédigé le 17 mai 2016 par | Analyses indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Non, non, il n’y a pas de coquille : l’Insee vient de réviser brusquement à la hausse mardi son estimation de la croissance française de +0,2% à +0,7% en… 2014.

Mais alors, ça change tout: la France était finalement dans la bonne moyenne européenne il y a 2 ans, en raison notamment « d’une contribution comptable plus importante des variations des stocks ».

Pensez à tous les méchants commentaires que nous avons pu écrire à l’époque au sujet de la montée du chômage, de la baisse de l’investissement, des profits des entreprises décevants, de la persistance des déficits, du découragement des « forces vives » de la nation…

Euh… tout compte fait, nous n’y changerons pas une virgule, car ces 0,7% de croissance démontrent l’inanité de la fiction statistique, le caractère totalement illusoire de tels chiffres : tout n’est affaire que d’affichage et ne rend compte d’aucune réalité tangible.

Voilà, la question a le mérite d’être clairement posée : Qu’est-ce que mesure le PIB ? Pourquoi l’investisseur devrait-il s’en soucier ?

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire