Le FMI intègre le scénario d’une guerre commerciale, l’Italie au bord du gouffre

Rédigé le 9 octobre 2018 par | Statistiques et données macro, Taux & Devises Imprimer

Un passant marche sous son parapluie devant la façade du Fonds monétaire internationalLe FMI revoit ses prévisions de croissance mondiale à la baisse pour 2018 et 2019, à 3,7% au lieu de 3,9%.

Cela s’expliquerait principalement par un ralentissement de 6,6% à seulement 6,2% en Chine en 2019. La cause principale se trouve du côté du risque de guerre économique (surtaxations réciproques, boycott de certains produits…).

La croissance française à nouveau en recul

La France ne sera pas épargnée, avec un PIB réduit à 1,6% en 2018 et 2019, contre respectivement 1,8% et 1,7% prévus en juillet dernier.

Cela peut apparaître bénin mais souvenons nous que ce même FMI prévoyait +2,1% et +2% respectivement lors de l’estimation d’avril.

L’inconnue allemande

En ce qui concerne l’Allemagne, le suspense est total car outre le ralentissement de la production industrielle en juillet/août, le modèle germanique tourné vers les exportations est à risque.

La balance commerciale allemande a présenté un excédent de 18,3 Mds€ en août : insupportable pour Donald Trump. Le président américain a déjà menacé de s’attaquer au problème, lequel concerne également les partenaires européens.

Notons que l’Italie présente le plus gros solde négatif intra-européen par rapport à l’Allemagne : le rendement des BTP bondit vers 3,68% contre 3,57% lundi… et le spread vis à vis des Bunds flirte avec les 300 points (+291 ce matin). Du jamais vu depuis 2012 : la situation devient explosive. Une intervention de la BCE semble imminente.

Salvini mitraille Bruxelles… et les agences de notation disposent de la bombe à neutron

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - - -

Laissez un commentaire