Le Flash Trade, vous connaissez ?

Rédigé le 23 août 2011 par | Apprendre la Bourse, Matières Premières Imprimer

___________________________________________

Analyste et rédacteur du service de trading Agora CFD ___________________________________________

C’est la nouvelle stratégie que j’ai mise en place début juin pour mes abonnés. Le moins que l’on puisse dire c’est que les gains rapides s’enchaînent. 41% sur l’argent en deux jours, 68% sur le pétrole en trois jours… bref grâce à la volatilité des marchés et au levier des CFD, cela va vite.

Je vais vous dévoiler ma méthode – celle que j’utilise dans mon service AGORA CFD et qui nous a permis de réaliser les gains dont je viens de vous parler.

Je vais vous l’expliquer comme si vous étiez déjà abonné. De cette manière, vous comprendrez parfaitement l’idée de cette méthode.

Voici donc comment procéder pour vous enrichir les bras croisés.

5 minutes pour jouer les statistiques économiques Sur les marchés, vous le savez c’est Wall Street qui fait la pluie et le beau temps. La place américaine guide toutes les Bourses mondiales. Or, qu’est-ce qui fait la tendance à Wall Street ?

La réponse est simple : les statistiques macroéconomiques importantes. PIB, ISM, chômage ou encore stocks de pétrole sont les éléments moteurs du directionnel intraday des marchés. Leurs publications provoquent très souvent de brusques mouvements intraday. Eh bien, la stratégie Flash Trade vise à « jouer » ces statistiques.

Concrètement comment cela fonctionne ?

Le Flash Trade a pour but de capter de puissants mouvements directionnels intraday causés par les statistiques économiques importantes. Or, vu la rapidité des mouvements en question (quelques minutes), il est impossible de la traiter manuellement dans l’instant. Il est donc important d’être positionné à l’avance.

Ces statistiques officielles sortant entre 14h30 (emploi, PIB), 16h (ISM, Michigan…) ou encore 16h30 (stocks de brut US), nous nous positionnons en amont. 14h. C’est précisément l’heure à laquelle les alertes Flash Trade sont susceptibles de vous parvenir – si vous suivez mon service, bien entendu.

Car oui, nos positions sont intégralement programmées à l’avance, à heure fixe, pour profiter des annonces qui viendront dans la journée. Pas besoin d’être toute la journée devant votre ordinateur, vous savez que j’envoie mon Flash Trade à 14h. Avant, après, vous pouvez vaquer à vos occupations.

Voici ce qu’a donné notre Flash Trade sur le pétrole.

Une entrée en position sur les stocks hebdomadaires de brut le mercredi… Chaque mercredi, le département de l’énergie publie un rapport sur l’évolution des stocks de pétrole au cours de la semaine précédente. Le mercredi 27 juillet, alors que les indices actions partent à la baisse, je flaire le bon coup et me positionne à la vente sur le pétrole américain (WTI) en cas de déception sur les stocks hebdomadaires à 16h30.

Voilà la stratégie que je transmets à mes abonnés à 14h alors que les cours du WTI oscillent autour des 99$ :

Traduction : nous rentrons donc short à partir de 98,35$ pour viser 95$ avec un stop suiveur qui se décalera par pallier de 50 cents.

L’après-midi, le couperet tombe : une hausse inattendue des stocks. Conséquence « marché » : le WTI accélère à la baisse. Nous voilà entrés en position.

Le mercredi soir, voilà où nous en sommes. Le WTI a accéléré à la baisse jusqu’aux 97,30$ mais n’a pas atteint la cible de la stratégie à 95$. Aucun problème nous avons le temps de voir venir et je conseille à mes abonnés de tenir la position. Notre trailing stop joue son rôle et s’est abaissé d’un dollar environ. Il se situe juste sous les 100$ le mercredi soir et réduit déjà sensiblement notre risque initial.

La séance du jeudi 28 juillet sera assez calme et n’apportera pas de changement majeur. Nous n’avons alors qu’à attendre tranquillement que la tendance reprenne ses droits. Dans l’alternative, notre trailing stop nous protège au cas où les choses venaient à mal tourner.

… une clôture sur le PIB américain le vendredi Comme chaque fin de mois trimestrielle, l’attention du marché en ce vendredi 29 juillet se focalise sur le PIB US à 14h30. Et devinez quoi ? La déception est grande. En plus d’une révision à la baisse des chiffres du premier trimestre, ceux du second trimestre 2011 ressortent sous le consensus.

Conséquence logique du manque de croissance économique, le brut américain est vendu. Parfait en ce qui nous concerne ! Il n’en faut pas plus à notre stratégie pour atteindre sa cible des 95$. Le trade est automatiquement clôturé sur notre niveau de « profit taking » peu après 15h.

Bilan des courses : +68% en trois jours ! Avec un gain de 3,4% pris sur le sous-jacent, et un effet de levier autorisé sur le pétrole de 20, la plus-value de cette stratégie ressort à +68%.

Voilà d’ailleurs ci-dessous un graphique illustrant la stratégie en question.

Graphique: WTI

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Ce qui est encore plus grisant, c’est que cet aller-retour se fait sans laisser le moindre frais de courtage. En effet, avec les CFD sur matières premières (comme sur les indices actions d’ailleurs), nous ne payons aucun frais de broker.

Vous connaissez un support plus simple à utiliser et aussi rentable ? Moi, non ! Si vous souhaitez profiter de mes Flash trades, abonnez-vous ici.

_______________________________Pour vous aider dans vos trades________________________________

Retenez votre 16 septembre…c’est le Jour de l’Or !

Venez rencontrer des spécialistes de l’or, des gérants de fonds et des présidents de minières au cours de cette journée exceptionnelle, entièrement consacrée à l’or.

Géologie, or physique, pièces, minières, fonds, stratégies offensives ou de couverture… rien ne sera laissé au hasard ce jour là.

Ne manquez pas cette journée : réservez votre place dès aujourd’hui en cliquant ici…

Mots clé : -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

3 commentaires pour “Le Flash Trade, vous connaissez ?”

  1. Bonjour M Lebrun,

    je ne me suis pas encore abonné à votre service. Une question m’intrigue. Vos performances sont certes éblouissantes, je vous le dis sans détour et sans aucune arrière pensée, soyez en sûr. Et d’ailleurs, chapeau bas pour la pertinence de vos recommandations. Non,ce qui me soucie c’est de me dire que pour arriver à de tels résultats il faut  » jouer » TOUTES vos recommandations ! Les gagnantes et les perdantes. Il peut alors survenir un problème de taille de portefeuille.
    Je vous avoue être plus habituer a trader sur le forex, je suis d’ailleurs abonner à la stratégie d’un de vos confrère en la personne de M Réviller (FxProfitrader). Je sais également qu’il est impossible de ne faire que des transactions gagnantes et curieusement, depuis que je considère les pertes comme un cout lié à la stratégie je trade plus efficacement, mais dans votre cas, dans votre stratégie, le cout est lié à toutes les transactions, sinon comment gérer au mieux le potentiel de pertes et profits ? Voilà, peut être que ma question vous paraîtra saugrenue, mais je vous saurai reconnaissant de bien vouloir me donner votre point de vue.
    Cordialement
    Manuel Caekelberghs

  2. je suis convaincu que vos résultats sont ce qu’ils sont. simplement je m’interroge, tous vos clients sont ils traités à égalités. les ordres stop sont une utopie et même l’informatique ne peut résoudre ce problème.
    vous avez une masse d’ordre qui sont générés séance tenante dès que les critères de déclenchement sont atteint mais qu’en est il de leur exécution. seront ils tous exécutés dans l’immédiat ou avec un certain différé.
    comment sont répartis les ordres exécutés à la clientèle.qui décide d’attribuer à tel ou tel.il ne suffit pas d’être que rapide. l’offre et la demande ne se juxtapose à la commande que sur la quantité présente sur la marché. tous les ordres ne seront pas exécutés même si vous êtes ultra rapide. l’important est de savoir comment les ordres exécutés sont répartis aux clients. est ce l’ordinateur du système boursier qui individualise les bénéficiaires ou est ce vous qui recevez une masse d’ordre exécutés qui en faite la répartition.
    merci de me répondre

  3. Bonjour,

    En fait le problème que vous soulevez est l’exécution des ordres stop. Sachez qu’en ce qui me concerne, les Flash Trade que nous positionnons dans mon service sont des ordres stop avec toujours un niveau de « stop limit ». Prenons un exemple : nous achetons de l’or à partir de 1 650 $ (niveau de stop, « en dépassement de ») alors que le cours spot est à 1645 $ ceci avec un stop limit à 1 651 $. C’est cet ordre stop limit qui est important car il permet d’être certain d’exécuté à partir des 1 650 $ mais pas au-dessus des 1 651 $. Alors qu’en Flash Trade nous traitons des actifs très liquides (or, argent, pétrole ou indices), nous sommes donc à chaque fois exécutés au niveau souhaité sans « slippage ». Sachez que dans tous les cas, je me pose en référence des performances car je passe les mêmes ordres que mes abonnés chez Saxo Banque (copies de tickets d’ordres dans chacune de mes alertes d’ouverture et de clôture de trade). S’il devait y avoir un problème d’exécution (ce qui ne m’est jamais arrivé), j’en suis le premier concerné.

    Pour information enfin, les ordres Flash Trade sont positionnés, ou non (selon les conditions de marché), à 14h chaque jour et nous en faisons le suivi à 19h le soir.

    N’hésitez pas à revenir vers moi si vous souhaitez plus de renseignement.

    A bientôt,
    Mathieu Lebrun
    Rédacteur en chef / Agora CFD

Laissez un commentaire