Le chaos s'installe en Italie | La Bourse au Quotidien


Le chaos s’installe en Italie

Rédigé le 28 mai 2018 par | Toutes les analyses Imprimer

L'Italie et l'euroL’Italie est entrée ce week-end dans une crise politique majeure. Le président de la République Sergio Mattarella, déjà réticent à l’idée de nommer Giuseppe Conte président du Conseil, a en effet opposé hier une fin de non-recevoir à la désignation de l’eurosceptique Paolo Savona au poste clef de ministre de l’Économie.

Un refus sans ambiguïté qui a amené Giuseppe Conte, juriste novice en politique déjà accusé d’avoir enjolivé son CV, à renoncer à prendre les commandes du gouvernement. L’Italie se réveille donc ce matin sans pilote dans l’avion, alors même que Giuseppe Conte convenait à la Ligue et au Mouvement 5 étoiles, les deux partis vainqueurs du dernier scrutin législatif.

De nouvelles élections pourraient avoir lieu d’ici l’automne prochain. En attendant, le programme de mesures de la coalition, qui devait notamment consister en une suppression de la réforme des retraites et en l’institution d’un revenu citoyen de 780€, comme nous le rappelait Eric Lewin la semaine passée, a du plomb dans l’aile. Évalué à quelque 100 Mds€, le coût de ce projet est susceptible de porter le déficit budgétaire à 6% du PIB.

Son abandon explique sans doute la bonne tenue des marchés en ce début de semaine, mais le soulagement risque d’être de courte durée. Alors que les souverainistes Matteo Salvini et Luigi Di Maio, respectivement chefs de file de La Ligue et du Mouvement 5 étoiles, voient rouge, le rendement du BTP (bon du Trésor italien) risque encore d’augmenter, tandis que l’euro devrait encore baisser. A terme, la zone euro telle que nous la connaissons pourrait même être menacée, « car la confiance des individus dans la BCE diminue et les Allemands commencent à être excédés d’être dans un bazar dont ils ne contrôlent rien », m’a également confié Simone Wapler.

En attendant, force est d’admettre que le talon d’Achille de la botte italienne est son instabilité politique chronique. Vieille de plusieurs décennies, aujourd’hui criante, celle-ci pourrait finir par avoir des répercussions tragiques…

Bon début de semaine à tous,

Guillaume

Et si le CAC40 touchait son pic annuel cette semaine ?

Mots clé : -

Guillaume Duhamel
Guillaume Duhamel

Guillaume Duhamel suit l’actualité boursière au quotidien depuis plus de 5 ans. Historien diplômé de l’Université de Paris IV-Sorbonne et journaliste de formation, passé également par le sport et le développement durable, il voue un intérêt particulier aux small et midcaps, ainsi qu’aux secteurs de l’énergie et de l’aéronautique

Laissez un commentaire