Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Le CAC branché sur courant alternatif

Rédigé le 13 mai 2016 par | Algos, Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Le CAC a terminé la journée d’hier en clôturant sur une perte de 0,54%. Rien de spécial ni de bien méchant. Enfin, si l’on regarde tout ça de loin.

Sauf que si l’on soulève le capot pour y regarder d’un peu plus près, cette journée a été absolument dantesque. Et les conclusions (en tout cas celles que j’en tire) sont riches d’enseignements, comme vous allez le voir.

Alors, pour terminer le tour de table de la semaine, dans la famille « porte de saloon algorithmique d’anthologie », je vous présente (roulement de tambours)… la journée du 12 mai !

160513_CAC10

Le graphe de gauche donne une vue en unité de temps 10 min.

Bon, je vous rassure, il ne s’est rien passé qui puisse expliquer cette panique haussière, suivie d’une panique baissière.

Pas de statistique ni de nouvelle particulière : le mouvement est purement algorithmique (si vous voulez tout savoir des algos, je vous renvoie à mes articles sur ce sujet). À la hausse, toutes les valeurs du CAC montent. Dans le mouvement de baisse, tout baisse en même temps : c’est l’une des signatures de l’emprise algorithmique sur les marchés.

Ce qui est à mon avis important de retenir, c’est que dans ce mouvement dantesque, énormément d’opérateurs de court terme ont dû se faire sortir. Ceux qui étaient baissiers se sont fait exécuter lors de la remontée sur les 4 360 points. Ceux qui ont pris le train en marche et qui étaient haussiers se sont fait décimer à partir de 14 h. Les seuls survivants éventuels étant les « scalpers » intra-day.

Mais durant cette séance, les algos se sont débarrassés de tous les joueurs « court terme ».
Généralement, ce genre de « nettoyage au karcher » est le signe annonciateur d’un mouvement violent : les algos font place nette pour avoir les mains libres (je le démontre dans cet article).

Alors, si lors des derniers points CAC 40, je vous disais de faire attention à l’augmentation de la volatilité autour des 4 300 et à un risque de cassure du support, c’est chose faite.

Une dernière chose avant de passer à la séance du jour : observez sur le graphique de droite, la formation en UT jour des chandeliers Japonais en forme de doji d’hésitation (ceux qui sont cerclés en gris). Je vous en parlais dès mardi et j’ai toujours le même message : hésitation, nervosité (grandes mèches) 

Ce matin donc : nouveau décrochage du CAC à l’ouverture

Hier, je donnais pour objectif baissier la zone des 4 250 points (rectangle vert horizontal).

160513_CACD

Et il vient d’être atteint ce matin avec un plus-bas à 4 253 points (dernière pastille verte).

Je pense que ce support devrait stabiliser les prix – mais il est encore trop tôt dans la journée pour pouvoir se prononcer avec renfort de signal technique.

Mon conseil ? Vu le comportement du CAC au cours de la semaine écoulée et surtout de la séance d’hier, j’éviterais encore toute prise de position. S’il y a un moment pour ne surtout pas prendre de risque inutile et temporiser, c’est bien maintenant.

Mon meilleur conseil serait donc de partir en week-end avec des stops bien serrés si vous êtes à l’achat… et de laisser les algos finir de s’étriper. On remontera dans le train dès que cette série de bougies en forme de Doji d’indécision sera terminée et qu’une tendance exploitable apparaitra.

En attendant que la fumée se dissipe sur le champ de bataille : casque lourd enfoncé jusqu’aux oreilles. Et encore une fois, si vous avez besoin d’être guidé dans vos trades quotidiens, nous vous offrons 14 jours d’essai gratuits à la Bourse au Quotidien-Pro.

Et bon weekend,

Gilles

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire