Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


L’atonie du marché du travail se confirme en mai aux États-Unis

Rédigé le 2 juin 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Selon l’institut américain ADP, le secteur privé aurait créé 173.000 emplois aux États-Unis au mois de mai, soit 11% de plus qu’en avril (+156 000) alors que mai compte 31 jours (à nombre de jour égal, avril aurait affiché un total de 161 600).

Le consensus tablait sur +165 000, ce qui traduit une approche de plus en plus « conservatrice » des chiffres de l’emploi.

Pour mémoire, d’après les calculs d’ADP, le 1er trimestre avait été plus qu’honorable avec successivement +205 000 en janvier, +214 000 en février et +200 000 en mars (soit un peu plus de 206 000/mois en moyenne).

Mais le mois de mars marquait déjà un début d’inflexion qui s’est ensuite confirmée au fil des semaines avec les statistiques hebdomadaires du chômage.

La dernière semaine de mai s’est soldée par un recul « de l’épaisseur du trait » du nombre d’inscrits pour des allocations chômage : -1 000 à 267 000.

Il semble fort douteux au vu de ses 2 chiffres que la Fed puisse prétendre qu’une surchauffe du marché du travail justifie une hausse de taux « sans plus tarder ».

Et si jamais demain le taux de chômage officiel US retombait sous les 5%, cela ne ferait pas changer d’avis ceux qui estiment le taux de chômage réel entre 17 et 20%.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire