L’Asie déçoit les marchés en début de semaine

Rédigé le 7 mars 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Les investisseurs attendaient beaucoup de l’Asie ce weekend. Les points forts : une conférence de presse du patron de la Bank of Japan (BoJ) et le communiqué préliminaire du plenum du parti communiste réuni au Palais du Peuple de Pékin jusqu’en début de semaine prochaine.

Le salut devait venir d’Asie

Double déception.

Haruhiko Kuroda (gouverneur de la BoJ) a déclaré qu’il devenait urgent d’attendre : « Le moment est venu de voir comment les taux négatifs affectent l’économie ». La probabilité d’une amplification du QE est repoussée de plusieurs mois (actuellement de 8 000 Mds de Yen, soit environ 50 Mds€).

Déception également concernant la Chine, qui mise sur au moins 6,5% de croissance au cours des cinq prochaines années. Il s’agit d’un objectif politique à usage interne auquel personne ne croit… Le déficit budgétaire devant rester limité à 3%. Avec le taux record de créances douteuses pesant sur le système bancaire, on peut toujours rêver !

Des millions d’emplois supprimés dans le secteur primaire chinois

Le ministre de l’Économie annonce que la Chine échappera à l’atterrissage brutal, sans dévoiler de mesures de transition convaincantes. Cela prouve que la menace existe et qu’elle est jugée sérieuse.

C’est officiel : des millions d’emplois vont être supprimés dans le secteur minier et sidérurgique.

Mais comment la Chine va-t-elle transformer ces emplois en jobs du secteur tertiaire ? En formant plus d’agents immobiliers pour vendre 65 millions de logements vacants et davantage de garçons de café ou de veilleurs de nuit comme aux États-Unis au mois de février ?

Les riches Chinois n’ont qu’une confiance limitée dans l’efficacité des plans quinquennaux et ils continuent de délocaliser une partie de leur épargne : les réserves de change de la PBOC se sont contractées à 3 200 Mds$ contre 3 230Mds$ en janvier.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire