« L’argent intelligent » se prépare à une correction : préparez-vous aussi !

Rédigé le 26 mai 2014 par | Analyses indices, Autres indices, US Imprimer

Depuis quelques temps, beaucoup de stratèges à Wall Street ont pointé un certain nombre de signaux qui suggèrent que le marché est sur le point de se retourner.

Voici quelques unes des raisons pour lesquelles les marchés devraient donc corriger.

Les Small caps font la tête

Même si le Dow Jones et le S&P 500 ont marqué de nouveaux records récemment, le Russell 2000, un des indices Small caps, n’a pas dépassé ses plus-hauts depuis fin mars et cote actuellement 8% sous de ce niveau. Habituellement, les Small caps ont un temps d’avance sur le marché. La hausse du marché n’est pas viable sans les Small caps.

Egalement, il y a un fait bien connu sur la place américaine selon lequel les 35 dernières fois que le Russell 2000 a reculé de 10%, le reste du marché baissait dans les mêmes proportions. Le Russell 2000 a reculé de ces fameux 10% alors même que le S&P 500 marque un nouveau plus-haut historique.

Lorsque les Small caps vacillent c’est souvent une bonne raison pour s’alléger car ce peut être un signe que les sociétés phares de l’économie américaine anticipent un problème plus large.

Les investisseurs frileux devraient voir le recul des Small caps comme une preuve que l’économie n’est pas tirée vers le haut, ce qui peut faire plier le marché.

L’argent intelligent est nerveux

L’un des meilleurs arguments selon lequel le marché va se retourner est le très célèbre « smart money » (argent intelligent).

Le Bloomberg Smart Money Flow Index (SMFI) réplique le Dow Jones Industrial Average en excluant les 30 premières minutes de chaque séance de bourse. En effet, la grande majorité des transactions des 30 premières minutes sur les marchés est guidée par les émotions. C’est ce qu’on pourrait appeler le « dumb money » (argent stupide). L’argent intelligent attend que les choses s’éclaircissent un peu et seulement après se met au travail.

Ainsi lorsqu’il y a d’importantes ventes en début de séance de cotation, le SMFI écrête ce phénomène en éliminant le « vent » des 30 premières minutes de chaque séance.

Ari Wald, de Oppenheimer, disait « Les soucis surviennent régulièrement lorsque le DJIA (Dow Jones) fait un nouveau plus-haut qui n’est pas confirmé par le SMFI. » Vous pouvez voir sur le graphique que le Dow bat de nouveaux records, mais pas le SMFI.

graph Smart Money

Comme vous pouvez le constater, la hausse du marché américain à laquelle nous assistons depuis 2013 n’est en réalité alimentée que par les élans émotionnels précipités des 30 premières minutes des séances. Dans le fond, l’ « argent intelligent » n’investi pas mais a plutôt tendance à se retirer puisque le SMFI n’a pas progressé.

Prenez donc certaines précautions pour vous protéger et tirer profit de la situation. Voici celles que je vous conseille.

Relevez vos stops

Appliquez le principe du « stop suiveur » (ou trailing stop). Lorsque le cours du titre monte, le trailing stop monte également en sécurisant une partie de vos gains. A l’inverse, si le cours baisse, votre stop se maintiendra à son niveau.

Dans la manière dont je gère un portefeuille, principalement des investissements à long-terme, je place un stop à 25% car je ne souhaite pas sortir d’un bon titre juste parce que le marché tremble un peu. Nous sommes toujours dans un marché haussier et même une correction de 10% ne veut pas dire qu’ensuite nous ne remonterons pas plus haut.

Préparez votre liste d’achat !

Commencez à réfléchir aux sociétés que vous espériez acheter il y a six mois. Si le marché recule, vous serez alors en mesure d’en acquérir quelques unes à un meilleur prix. Si c’est un titre à fort dividende il aura un rendement intéressant si le cours baisse, ou un titre en tendance que vous aimeriez acheter moins cher, faites vos devoirs maintenant et lorsque le temps sera venu vous serez prêts.

Marc Lichtenfeld, Chief Income Strategist, The Oxford Club

Mots clé : -

Laissez un commentaire