L’Arabie Saoudite défie les producteurs de shale oil à Houston

Rédigé le 24 février 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

Le ministre du pétrole saoudien Ali al-Naïmi est venu réitérer la déclaration de guerre de l’Arabie Saoudite aux producteurs de pétrole de schiste, les yeux dans les yeux, au cœur de leur propre fief, lors de la conférence de l’IHS de Houston au Texas, la capitale mondiale de l’Energie.

Très osé : Al Naïmi vient défier les producteurs de shale oil sur leur propre sol

Le ministre saoudien a enterré l’accord de Doha et affirmé qu’une réduction de la production pétrolière saoudienne est un scénario « qui n’arrivera pas ».  C’est en effet difficilement envisageable puisque le grand rival iranien juge « risible » l’hypothèse d’une baisse de sa production.

Et pour ceux qui doutaient de la volonté de l’Arabie Saoudite de mettre à genoux l’industrie du pétrole de schiste (shale oil en anglais), Ali al-Naïmi a expliqué à Houston que les exploitants américains n’avaient que trois options :

  1. Réduire leurs coûts de production.
  2. Trouver du financement pour espérer survivre.
  3. Disparaître (objectif ultime de la guerre des prix).

En ce qui concerne l’affirmation que l’Arabie Saoudite peut supporter un pétrole à 20$, elle ne date pas de mardi, contrairement à ce que vous entendez partout, mais de 2014. Cependant à l’époque, Ryad n’était pas en guerre au Yémen et en Syrie.

Et les guerres, ça coûte cher. Mais celle qui pourrait lui être fatale, c’est celle des prix à l’encontre simultanément de l’Iran (l’objectif géopolitique n°1), des Etats-Unis et de la Russie. La vengeance de ces trois géants sera probablement terrible.

Une des solutions que Jim Rickards, expert en géopolitique envisage, c’est que l’Arabie Saoudite rompe son peg avec le dollar afin de pouvoir dévaluer… Il a rédigé un dossier spécial sur le sujet, avec un trade bien spécifique (potentiel de 300%) suite à son intervention filmée que vous avez peut-être vue lundi soir. (Ndlr : Vous pouvez encore profiter de son système IMPACT et de ce dossier exclusif qui vient tout juste d’être envoyé, mais faites vite, l’Arabie Saoudite peut dévaluer du jour au lendemain… !).

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire