Lafarge, suite mais quelle fin attendre ?

Rédigé le 18 mars 2015 par | Big caps Imprimer

Préambule : avant de lire de cet article, rappelons que, pas plus tard qu’hier, mon collègue Eric Lewin vous proposait un excellent résumé de la dimension spéculative du dossier Lafarge (FR0000120537), liée en majeure partie aux frictions autour de la fusion avec Holcim (CH0012214059) et les mésententes sur la question de la gouvernance qu’elle génère.

Pour ma part, le 23 février dernier, je vous proposais un plan de trade concernant lui aussi le géant du ciment français. Je vous disais de vendre la valeur dans la zone des 67 / 68 € qui constituait une double zone de résistance graphique en vues hebdomadaire et journalière. Cette stratégie valait si (et seulement si) un signal de retournement baissier de la vague d’impulsion de la MACD intervenait sur ces mêmes niveaux en daily.

graphique de lafarge

La zone cible a été atteinte quelques jours plus tard (cf. le rectangle violet horizontal) et le signal technique de retournement s’est validé (barre verticale marron clair). L’objectif de baisse « se situait dans un premier temps vers 60 € ». Objectif qui vient d’être atteint. Comment gérer la suite des événements ?

Tout d’abord, commençons par un état des lieux :

Que peut-on en déduire ?

Le SRD a encore frappé

Tout d’abord un avertissement : Lafarge étant éligible au SRD (le Service de Règlement Différé de la Bourse de Paris), il est probable que bon nombre d’intervenants se soient laissés piéger ; la baisse a dû être alimentée par une bonne proportion d’ordres « stop » qui se sont déclenchés (et qui donc se sont transformés en ordre de vente ; au passage, c’est une de sratégies que Mathieu joue et vous expliquera dans son webinaire).

Ensuite, vous connaissez bien les marchés actuels qui n’ont qu’un but : faire perdre un maximum aux « petites mains », afin que les « grosses mains », celles bien informées et ayant la puissance de feu nécessaire pour faire bouger le marché, puissent engranger des bénéfices sur leurs dos. C’est ainsi : on ne peut faire de gain qu’en faisant perdre un maximum à d’autres.

Gardant cela en tête, la stratégie que je vous propose pour la mise à jour de ce plan de trade est simple.

Updatez votre plan de trade

Si vous avez vendu à découvert le titre, prenez la moitié de vos gains sur ces niveaux. Une bonne dizaine de pourcents de gains à la baisse dans un marché ultra-haussier comme aujourd’hui, ça ne se refuse pas.

Placez aussi votre stop au niveau du point d’entrée de votre position à découvert afin d’éliminer tout risque de trading.

L’objectif de débouclage final sera ensuite :

Dans ce cas (et en cas de signal haussier intervenant sur l’axe de propagation), nous aurons un signal haussier avec pour objectif un retour sur l’axe orange et pointillé.

Cependant rappelez-vous aussi que le conseil d’administration du groupe Lafarge se réunit dans l’urgence ; il est donc impossible de prévoir comment le marché va réagir à ce qui va en sortir.

C’est donc bel et bien un jeu de « pile ou face » qui va avoir lieu. Cela dit, pile on a déjà gagné 10%. Et face… le trade se fait sortir flat pour le restant de la position grâce au stop.

Le genre de situation confortable quand on est en position et que l’on ne risque plus rien…

Gilles,

Mots clé : - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire