Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


L’abolition du marché obligataire japonais a été officialisée ce matin.

Rédigé le 17 novembre 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

La Banque centrale du Japon (BoJ) réagit dès ce jeudi matin à la remontée du rendement de sa dette de référence à « 10 ans » en territoire positif (+0,03%). Elle avertit le marché (qui n’existe plus en tant que tel, et pour cause) de son intention d’acheter une quantité illimitée d’obligations du gouvernement japonais jusqu’à ce que le score affiché soit de 0,00% (et éternellement fixé à +0,00/-0,00%).

Personne au Japon n’a évidemment les moyens – ou l’intention – de défier la BoJ… mais les opérateurs sont surpris qu’elle ait eu besoin d’intervenir aussi tôt alors que l’horizon de la remontée de -0,15% vers zéro semblait plutôt se situer d’ici fin mars 2017, lors du basculement vers l’année fiscale 2017/2018.

Finalement, cela ne fait qu’avancer la date de l’abolition officielle du marché obligataire nippon. Un scénario invraisemblable pour un pays qui prétend adhérer au concept « d’économie de marché » et qui anéantit le 1er d’entre eux, l’obligataire

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire