La zone euro va « kracher » !

Rédigé le 13 juillet 2011 par | Matières Premières Imprimer

___________________________

Rédacteur de Fx Profit Trader
___________________________

Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous avait pas prévenu !

Je l’écris depuis des mois : la situation en zone euro est intenable à moyen terme.

Ce que je ne pouvais pas prévoir en revanche, c’est que les dirigeants européens seraient aussi doués pour accélérer le processus.

_______________________________Pour vous aider dans vos trades________________________________

URGENT – ALERTE AU KRACH : c’est maintenant qu’il faut vous protéger !

2 menaces imminentes pèsent sur votre portefeuille, c’est donc le moment de ne pas prendre de risque avec vos investissements et de vous couvrir contre la crise souveraine de la zone euro.

Préparez-vous dès aujourd’hui au pire des scénarios en découvrant les deux risques imminents qui menacent votre portefeuille dans ce message…

____________________________________________________________________________________________________

Le gentil Jean-Claude…
Jean-Claude va nous quitter en octobre. Il va nous manquer. Ne serait-ce que pour cet accent assez incroyable qui ponctuait les conférences de presse du comité monétaire. D’ailleurs lors de la dernière réunion, pour marquer le coup, Jean-Claude Trichet a relevé d’un quart de point le taux directeur de la BCE.

Croisons les doigts pour que ce geste courageux freine la forte hausse des salaires et de la consommation que nous connaissons actuellement en zone euro. Il est vrai qu’il était grand temps de résorber l’accès au crédit et freiner cette croissance proche de la surchauffe.

… contre les méchantes agences de notation
L’autre cheval de bataille de M. Trichet aura été la lutte contre les méchantes agences de notation.
Trop laxistes il y a encore peu, elles sont désormais « pro-cycliques » et émettent des avis trop alarmistes et injustifiés selon notre ami de Francfort.

Il est vrai que dégrader le Portugal qui, comme nous le savons, est un pays au budget sain et à l’économie florissante, est un véritable outrage. Mettre en garde l’Italie, ne pas croire au plan grec sont de vraies inepties également.

Plus sérieusement, c’est de la pure mauvaise foi et nos dirigeants frôlent le ridicule en continuant d’ignorer la gravité de la situation. Oui le Portugal doit être dégradé comme l’Italie, comme la France et comme les trois-quarts du monde développé qui ne vit qu’à crédit. Que veut dire « pays riche » quand vous êtes plus endetté que ce que vous gagnez ?

Il faut repartir sur de nouvelles bases, dans un cycle positif.

L’hiver va être rude pour les cigales…
Ne jetons pas la pierre trop fort. Il faut dire que la BCE doit gérer une zone économique aussi déséquilibrée que les comptes grecs.

Quand vous réunissez cigales et fourmis sous le même toit, les cigales finissent toujours par taper dans les réserves des fourmis et ainsi creuser le déficit global. C’est ce phénomène auquel nous assistons aujourd’hui. Il était prévisible.

La création du fonds spécial qui permet aux pays européens surendettés d’emprunter à des taux équivalents à ceux de contrées plus vertueuses comme l’Allemagne ou la Finlande va progressivement avoir l’effet inverse.

Cela va peser sur ces derniers, les décrédibiliser et ainsi plonger la zone euro dans sa globalité dans une crise de dette.

En voulant cacher les fruits pourris au fond du panier pour mieux les vendre au marché, c’est finalement tout le panier qui va nous rester sur les bras…

L’euro sous très forte pression !
Ce mardi, l’euro passait sous les 1,3950, atteignant mon objectif fixé lors de ma dernière analyse. La baisse n’est sans doute pas finie et vient juste, au contraire, de s’affirmer. Techniquement, la paire vient tester la zone de retracement à 50% vers 1,3925.

Cette zone va, une nouvelle fois, être déterminante et sa rupture conduirait à une baisse d’envergure vers 1,3660 puis 1,3390 en extension.

Graphique: EURUSDPour agrandir le graphique, cliquez dessus

Et comme vous le savez, il n’y a pas que l’EURUSD à jouer. Toutes les paires sont en ébullition : autant d’opportunités de trades que mon système peut détecter.

Mots clé : -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire