La revanche de l’Afrique ?

Rédigé le 28 octobre 2008 par | Matières Premières Imprimer

« Investisseurs, surtout, ne baissez pas les bras ! Les matières premières agricoles sont votre salut ! Et ceci devrait rester vrai au moins jusqu’en 2020 si les trends historiques sont respectés. L’Afrique devrait bénéficier de ce retour en grâce de l’agriculture.« a dit, en synthétique Jim Rogers (notre gourou à la conférence qu’il donnait à Paris chez Reuters).

… Mais, oui, et l’Afrique ? Nous savons que les matières premières en général, et les softs en particulier, sont dans un grand trend haussier. Les fondamentaux sont là, ils sont toujours excellents. Ce que nous vivons actuellement, ce sont des explosions de bulles spéculatives, des corrections, des ventes massives de fonds qui prennent leurs gains. Les fondamentaux ne sont pas remis en cause. De notre côté, donc, nous sommes toujours confiant dans les matières premières à long terme.

Mais en effet, que devient l’Afrique dans cette grande débâcle financière ? Eh bien… contre toute attente… elle s’en sort BIEN MIEUX que n’importe quelle autre grande place boursière !

Il est vrai que si elle résiste si bien, c’est en partie car sa croissance est tirée par les matières premières, et parce que ses services financiers, banques et institutions financières n’ont pas eu besoin de s’impliquer dans le delirium du crédit et de la spéculation tels que nous les avons connus. Son système financier n’emprunte pas beaucoup aux autres institutions financières internationales. Elles ont donc été épargnées par ce fléau.

Il n’existe pas d’indice qui reflète la globalité des marchés africains. Les bourses sont plutôt régionales : Bourses d’Afrique de l’Ouest, du Nord et Australe. Mais la SGAM a sorti un ETF qui réplique l’évolution des 10 plus grandes capitalisations de chaque zone, soit au total 30 valeurs. Il y a peu de visibilité sur cette évolution, car cet ETF a été lancé il y a tout juste un mois. Evidemment, il est en chute libre. Et il peut aller encore plus bas. Mais de mon côté, je vais commencer sérieusement à m’intéresser aux marchés africains. Si les émetteurs commencent à lancer des ETF… si les marchés ont bien résisté, si Jim Rogers est en haussier sur ce continent… à mon avis, mieux vaudra ne pas prendre le train trop tard.

Afrique

Mots clé : - -

Nathalie Boneil
Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction aux Publications Agora

Nathalie Boneil est Directrice de la rédaction aux Publications Agora. Elle a travaillé dans l’univers de la Bourse plus de 4 ans – mais c’est depuis toute petite que son grand-père lui parle des marchés et de l’investissement. Aujourd’hui, elle travaille avec nos rédacteurs et analystes sur les marchés actions pour qu’ils vous proposent les meilleurs services, les meilleures idées d’investissements, de manière la plus simple et la plus profitable qui soit pour vous.

Son rôle est tout simple : rendre les idées, les méthodes, les stratégies de nos analystes professionnels facilement compréhensibles et directement applicables pour vous. Elle met l’analyse technique à votre portée, vous montre les opportunités, les pièges à éviter, et vous explique les moyens de vous positionner sans vous noyer dans un jargon d’experts.

Laissez un commentaire