Epargne des ménages : les marchés actions délaissés

Rédigé le 27 juillet 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Malgré une propagande massive des établissements financiers, des stratèges et des gérants qui se succèdent aux micros des chaines économiques, les ménages sont demeurés extrêmement frileux et ont continué de privilégier les Plans d’Epargne plutôt que les OPCVM.

Selon le rapport annuel de l’Observatoire de l’épargne réglementée, les ménages ont placé 74 Mds€ sur divers produits d’épargne en 2014, contre 77 Mds € en 2013 et plus de 80 Mds€ en 2011… : une baisse constante qui mérite réflexion.

Les épargnants ont privilégié les plans d’épargne-logement qui affichaient une rémunération de 2,5 % jusqu’à la fin de janvier 2015 : de telle sorte que l’encours des PEL a dépassé 216 Mds€ (soit une hausse de 9,2% en un an).

L’assurance-vie a progressé de +3,4%, avec une nette prédominance des comptes en Euro (fonds d’Etat sécurises), loin devant les « unités de compte » (épargne en action ou autres supports) qui enregistrent cependant une progression supérieure à 15%.

Mais la grande ruée vers les actions motivée par une « bourse qui monte toujours et qui ne peut pas rebaisser parce que les banques centrales feront monter les cours jusqu’au ciel » n’est toujours pas d’actualité.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire