La hausse du CAC 40 se heurte aux 4 500 points

Rédigé le 27 mai 2016 par | Analyses indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Bienvenue dans ce nouveau rendez-vous hebdomadaire consacré au CAC 40.

Presque 200 points de hausse – soit plus de 4,5% en ligne droite, c’est le score de l’indice parisien en 4 jours, c’est-à-dire entre lundi et la clôture d’hier soir.

Alors pour suivre le fil rouge de ces analyses, voici les principaux éléments que nous avions précédemment développés :

Mon anticipation a été la bonne… sauf sur l’objectif. Votre humble serviteur l’a joué petit bras : l’envolée du CAC a été dantesque et vendredi matin, l’indice déborde les 4 500 points.

Il est toujours important de bien comprendre la construction et le moteur d’un mouvement pour pouvoir choisir la même meilleure stratégie.

Et c’est ce que nous allons faire maintenant.

Tendance primaire vs tendance secondaire

Soulevons le capot pour voir le moteur du marché : nous allons décomposer la structure des vagues d’impulsion actuelles.

Sur la vue journalière, la tendance primaire est identifiable à ses vagues d’impulsion mises en évidence par des segments bleus.

160527_cac40j

Ces vagues primaires peuvent se décomposer en vagues secondaires, c’est-à-dire en oscillations qui prennent place dans les vagues primaires.

Pour ne pas saturer le graphe, je n’ai mis en évidence que les dernières vagues secondaires apparues : ce sont les segments oranges.

Alors, vue comme ça, la conclusion est évidente non ?

La dynamique de fond demeure baissière : les vagues bleues font des « hauts de moins en moins hauts et des bas de plus en plus bas ».

La dynamique court terme, à savoir les vagues secondaires, est quant à elle haussière. Et tant que le canal baissier (gris) sera actif, le CAC restera baissier. Les vagues secondaires ne sont que des corrections au sein de cette dynamique baissière.

Maintenant, regardons tout ceci d’encore plus près, en utilisant une vue en bougies de 2 heures :

160527_cac2h

Le CAC évolue dans ce que l’on appelle une tendance en ligne. C’est le canal bleu qui grimpe en ligne droite. Et là, attention : le comportement des prix dans cette tendance en ligne algorithmique n’a rien à voir avec le comportement des prix dans un canal « normal ».

Dans un canal, vous avez des consolidations, des impulsions contraires qui se succèdent.

Dans une tendance en ligne, rien de tout cela n’est vrai. Ce sont les algos qui « poussent » continuellement et régulièrement, sans AUCUNE consolidation.

Une stratégie de court terme sur le CAC

Tant que la tendance en ligne est active, c’est-à-dire tant que les prix évoluent dans le canal bleu, je vous recommande d’accompagner le mouvement. Nous attendrons que les prix sortent du canal pour envisager de prendre des profits, ou bien pour mettre une stratégie short.

Par contre, l’actuel mouvement haussier devrait se heurter, même temporairement, sur les 4 500 points. C’est une résistance graphique importante. Elle correspond aux reports d’amplitudes (flèches verticales bleues).

Pour résumer, ma position est la suivante :

Voilà pour cette semaine. Un dernier conseil : n’essayez surtout pas de réfléchir car l’une des autres caractéristiques d’une tendance en ligne algorithmique, c’est qu’elle produit des aberrations, parfois assez amusantes.

L’instant Total

Pour terminer la semaine avec le sourire, je vous en ai mis un exemple au frais : regardez l’encadré que j’ai intégré en bas à gauche du CAC40 2 heures. . Il s’agit de l’action TOTAL (FR0000120271) dont je suis le parcours depuis le début de la semaine.

Total exploite 20 raffineries dans le monde. Huit d’entre elles sont situées en France. Cette semaine, 6 d’entre elles sont en grève et en situation de blocus.

Or les activités de raffinage et de chimie représentent plus de 40% de l’activité du groupe.

Alors en étant positif sur l’évolution du titre, il est probable que tout bipède humanoïde doté d’un tant soit peu de raison attende que la situation se décante avant de passer à l’achat sur Total.

Eh bien, regardez le graphe : la valeur s’est fait littéralement arracher à la hausse en prenant plus de 5,5% dans la semaine

Pourquoi ? Parce que si les algos ont décidé de faire monter le CAC, il faut impérativement faire monter TOTAL car le titre est une de ses composantes majeures. Grève, blocus ou cessation d’activité… aucune importance dans les marchés actuels !

Marrant, non ?

Bon week-end,

Gilles

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire