Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


La guerre des promos plombe le secteur de la distribution à Wall Street

Rédigé le 18 mai 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Wall Street aligne une seconde séance de repli, la morosité des opérateurs étant alimentée par une succession de contreperformances – à de rares exceptions près- dans le secteur de la distribution.

Wal Mart (US9311421039) perd -3,3% sur des prévisions de chiffre d’affaire prudentes, Target (US87612E1064) dévisse de -9% dès l’ouverture après avoir raté – d’assez peu en réalité – ses objectifs de vente (+1,2% contre +1,7% attendu).

Le marché sanctionne surtout la forte révision à la baisse de ses objectifs de profits au second trimestre 2016, qui devraient se situer dans une fourchette 1 à 1,2$ contre 1,36$ anticipé.

Staples (US8550301027 – le spécialiste des fournitures pour les cafétérias de bureau) dévoile une hausse de +0,4% de son chiffre d’affaires en Amérique du Nord, mais c’est surtout lié à la multiplication des « promotions » visant à accélérer le déstockage.

L’écrasement des marges pèse sur les bénéfices du groupe, en recul de -31% au 1er trimestre 2016 (le titre est inchangé à l’ouverture).

Même si Amazon (US0231351067) capte une partie de la clientèle qui déserte les circuits de distribution classiques, ce n’est pas une très bonne nouvelle globalement concernant le pilier de la consommation aux USA : ce sont en effet les « discounts » – souvent massifs – pratiqués par les sites de vente « en ligne » (et notamment les « liquidateurs » qui écoulent des stocks rachetés dans le cadre de faillites) qui soutiennent la consommation… et c’est clairement déflationniste pour l’économie américaine.

Mots clé : - - - - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire