La gestion du risque : bâtissez votre mur de neige

Rédigé le 18 décembre 2008 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Je vous propose aujourd’hui un petit retour sur une notion qui est à mon sens primordiale, je veux parler de la gestion de l’exposition au risque de votre capital.

J’en profiterai également pour combattre quelques idées reçues qui sont souvent à l’origine des erreurs les plus classiques des traders Forex débutants.

Pourquoi privilégier la gestion du risque dans votre plan de trading ?

La notion de gestion du risque doit être l’élément majeur de votre trading. En effet, votre capital est votre outil de travail et vous devez, avant de penser à le faire fructifier, le protéger un maximum.

Un célèbre auteur de livres à succès sur le trading, le docteur Van Tharp utilise dans son best-seller Réussir en trading l’image de la bataille de neige. En voici une adaptation personnelle à quelques mots près.

Imaginez que votre capital est un mur de neige. Tout d’abord, plus ce mur sera épais au départ, plus vous aurez de temps bien protégé. La première leçon est donc de ne pas se lancer dans le trading en étant sous-capitalisé.

Imaginez maintenant deux canons à neige devant ce mur, l’un lance des boules de neige qui viennent épaissir votre mur à chaque fois qu’elles sont envoyées. Ces boules de neige représentent vos transactions gagnantes. Le second canon propulse lui des boulets en acier qui viennent endommager votre mur proportionnellement à la taille de ces boulets. Ils figurent ici les transactions perdantes.

Ainsi, vous devrez donc à la fois tout faire pour épaissir votre mur et enchaîner les trades gagnants tout en limitant à la fois la taille de l’impact et le nombre de boulets en acier destructeur de capital !

Vous aurez donc aisément compris la nécessité de prendre un soin particulier à vos ratios gains/pertes et trades gagnants/trades perdants autant qu’à votre performance pure. Cela vous permettra de durer sur le marché. Dans Agora FOREX, le service de trading uniquement Forex que je viens de lancer, je fais particulièrement attention à ces notions. Et ça marche !

Je propose des allers-retours réguliers de quelques heures (jours) qui rapportent des petits gains de 50 à 300 euros en moyenne, avec des cas allant jusqu’à 2 000 euros. Au fur et à mesure, les gains se cumulent. C’est un vrai effet boule de neige ! Tenez, je suis parti avec un capital de 10 000 euros début avril. Au 16 octobre, date à laquelle j’ai arrêté de tester mon service pour préparer son lancement, le capital en était à 26 500 euros. Multiplié par 2,5 grâce à nos petits gains réguliers accumulés ! Pendant ce temps là le CAC perdait 50%… Ma philosophie donc ? Blinder son risque pour ne pas exploser en vol. [Ndlr : et si vous voulez profiter de cette stratégie boule de neige, continuer votre lecture].

Je continue sur les pertes.

Le drawdown

Le drawdown est la perte maximum relative de votre capital par rapport à son plus haut. Ainsi, sur un marché comme le Forex, plutôt risqué, un investisseur indépendant pourra accepter un drawdown de 15/20% maximum. Au-delà, la situation se complique fortement comme vous pouvez le voir sur ce diagramme ci-dessous qui représente les gains à réaliser pour récupérer le capital de départ suite à un drawdown. On voit nettement que la situation devient critique au-delà des 20%.

Drawdown

Quelques idées reçues

1. Vous n’avez pas plus de chances de faire un trade gagnant après une série de pertes successives

Les débutants ont souvent tendance à croire qu’une série de pertes doit forcément s’arrêter à un moment. Et c’est souvent à ce moment qu’ils décident d’augmenter la taille de leur position pour rattraper plus vite le retard. C’est malheureusement faux, vous avez autant de probabilités de rencontrer une position perdante après une perte qu’après 100 pertes ! Et il se pourrait bien que votre capital ne soit pas assez solide pour résister à une mauvaise série si en plus vous augmentez la taille de position à un moment critique.

2. Le risque zéro n’existe pas

Vous pourriez, si vous naviguez sur les sites spécialisés, voir de temps à autre de belles courbes de performance de compte Forex comme celle-ci.

Forex - système dit de martingale

Ce genre de courbe paraît au premier abord très intéressante, mais est complètement erronée car basée uniquement sur les positions closes. Ainsi ce système de trading est un système dit de « martingale » qui moyenne à la baisse les positions perdantes et qui ne ferme que les positions gagnantes.

Bon nombre de ces systèmes fait des ravages auprès des débutants mal informés qui croient avoir trouvé une stratégie miracle et qui avec un peu de bon sens pourraient s’éviter pas mal d’ennuis.

Vous l’aurez compris, les pertes et le drawdown sont inévitables. Le but du trader est de maîtriser ce risque de perte le mieux possible pour que son impact soit plus faible que celui des gains.

Le risque émotionnel

Vous êtes votre pire ennemi. Je sais, vous avez déjà lu ça, mais à en croire mes dernières discussions avec certains traders, cela est loin d’être le problème le plus facile à régler. Je ne détiens pas de solutions miracle, mais de par ma petite expérience, je peux sans doute vous prodiguer quelques conseils qui pourraient vous être utiles.

Ne restez pas rivé à votre écran mais prenez du recul sur vos positions surtout si elles ne sont pas de très court terme.

En effet, il est parfois difficile d’admettre que les cours, après avoir déclenché une position, ne partent pas tout de suite dans la direction souhaitée. Cela peut vite devenir insupportable pour certains traders qui seront à ce moment prêts à sortir de leur plan de trading initial et donc d’agir dans la précipitation.

Définissez vos points d’entrée, de sortie et autres clairement avant d’entrer en position.

En clair respectez votre plan de trading, c’est la seule manière d’arriver à une rigueur qui vous mènera vers le succès.

– N’oubliez pas que pour gagner en trading, il ne sert à rien d’avoir toujours raison.

Acceptez et apprenez de vos erreurs. Cela vous aidera à couper des positions dangereuses à temps. Ne cherchez pas à prévoir ce qui va se passer, laissez ça à Mme Irma. L’objectif du trader est de définir le signal qui va potentiellement déclencher une tendance. Peu importe que cette tendance soit logique, rationnelle ou basée sur les fondamentaux.

Je pourrais encore continuer de longues pages sur ce sujet si vaste…

2009 : prenez des (bonnes) résolutions

Une nouvelle année est toujours l’occasion de prendre des résolutions. Après la fin d’année agitée que nous avons eu, 2009 va être également une année très difficile et volatile.

Les mieux parés pour affronter le marché seront ceux qui auront défini un plan de trading clair et qui auront su choisir leur source d’information !

Bon trades !

Mots clé : -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire