La FED de plus en plus divisée sur l’opportunité d’une normalisation monétaire

Rédigé le 2 décembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Petit coup de froid sur les places boursières avec la toute dernière déclaration de Dennis Lockhart (directeur de la FED d’Atlanta) qui juge que les données économiques plaident de façon impérieuse en faveur d’une hausse de taux lors de la prochaine réunion de la FED (des 15 et 16 décembre).

Il prend ainsi le contrepied de son collègue, Charles Evans, le président de la FED de Chicago qui déclarait mardi – au vu des derniers chiffres (production industrielle, ISM manufacturier) – qu’il penche désormais pour un vote contre la hausse de taux dans 2 semaines et souhaiterait que la « normalisation » des taux n’intervienne que lorsque la croissance US sera suffisamment consolidée.

D’autres basculeront-ils dans son camp si les chiffres de l’emploi déçoivent ce vendredi ?

Pour l’heure, ADP a comptabilisé 217 000 créations d’emplois dans le secteur privé… mais le mois dernier l’institut en avait « oublié » près de 100 000, donc une révision à la hausse ce mois-ci était prévisible et il est difficile de tenir pour certain que la barre des 200 000 nouveaux jobs sera dépassée en novembre, même si le secteur de la distribution embauche massivement pour Thanksgiving et la période des fêtes.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire