La Deutsche Bank préparerait sa « retraite de Russie »

Rédigé le 14 septembre 2015 par | Interviews, IPO, OPA, opérations financières, Toutes les analyses Imprimer

On ne sait pas jusqu’à quel point ses opérations sur place étaient devenues une Bérézina mais la Deutsche Bank (DE0005140008 DBK) va y fermer ses filiales, sauf la division Global Transaction Banking (destinée à la clientèle « corporate » et qui doit entretenir des liens trop stratégiques  avec New-York, Londres, Pékin ou Singapour).

Pas de précisions pour l’instant sur le nombre de postes qui pourraient être supprimés mais c’était un des acteurs financiers majeurs parmi les banques occidentales.

Cette décision de quitter la Russie peut avoir de multiples causes, comme la conviction que le pays va rester en crise durant encore de nombreux mois… mais le véritable motif pourrait bien se situer outre-Atlantique alors que le Département de la Justice américaine enquête sur des soupçons de malversations de la « DB » à Moscou.

Se désengager de la Russie serait-il un mouvement visant à tempérer les ardeurs répressives des juges américains ?

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire