La chute du pétrole commence à faire des dégats

Rédigé le 8 décembre 2014 par | Matières Premières Imprimer

La chute du baril de pétrole sous les 65$ allait nécessairement entraîner des coupes claires dans les investissements des groupes pétroliers.

On attendait de nouvelles annonces cette semaine… et c’est le géant ConocoPhillips qui ouvre les hostilités parmi les « grosses majors » en annonçant une réduction de 20% de son budget d’investissement pour 2015 (de 18 à 13,5 Mds$).

Principales victimes, les champs de sables bitumineux canadiens et les pétroles de schistes du nord-ouest américain (notons au passage une chute de plus de la moitié des demandes de permis de forage au Nord-Dakota et états limitrophes au second semestre 2014).

Selon le cabinet norvégien de conseil Rystad Energy, des centaines de milliards d’investissements pourraient être gelés (schistes, oléoducs, offshore profond…)  alors que la chute des cours du WTI atteint maintenant -42% par rapport au zénith de la mi- juin.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire