La chute des volumes de transactions entérinée par Euronext

Rédigé le 6 juillet 2016 par | Actions, Analyses indices, Autres indices, Cac 40, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Plus les banques centrales se rendent maîtresses du jeu boursier à tous les niveaux, plus les opérateurs quittent le terrain, s’en retournent au vestiaire et raccrochent les crampons.

Euronext (NL0006294274) officialise une chute de -9,3% du volume quotidien moyen à 8,35 Mns€ par rapport à juin 2015 (ce qui englobe Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne).

L’activité sur les ETF continue de progresser, à 683 M€, en hausse de 16,5% d’une année sur l’autre… l’automatisation des transactions remplaçant le « stock picking », dans le cadre de la progression inexorable de la réplication indicielle.

Le volume quotidien moyen sur les contrats CAC40 s’est replié de -14,4% à 244 760 contrats par jour.

Un marché de plus en plus étroit devient un marché piège dont il peut devenir impossible de sortir. Ce qui peut inciter les plus gros opérateurs à déserter préventivement ou à se couvrir. C’est ce qu’ils font depuis la mi-février.

Mots clé : - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire