Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


La chute des exportations au Japon sauve la mise de Tokyo ce matin

Rédigé le 1 août 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

La Bourse de Tokyo perdait -2,5%, dévastée par l’envol de +3% du yen vendredi alors que la BoJ n’a pas accrue la taille de ses injections monétaires, se contentant d’en modifier la nature avec un doublement des achats d’ETF action.

Cela signifie que c’est Monsieur Kuroda qui fixe le prix des actions japonaises tous les matins : les gérants d’OPCVM peuvent se reconvertir à la pêche à la mouche, les logiciels de réplication indicielle feront leur job avec beaucoup plus de fiabilité.

Mais revenons-en au sursaut miraculeux du Nikkei qui reprend plus de 3% en intraday. C’est dû à la rechute du yen, suite à la publication d’un niveau d’exportations calamiteux (pire que prévu, historiquement au plus bas depuis 5 ans, etc.).

Et voilà que resurgit l’espoir de taux plus négatifs, de plus de fausse monnaie dès la rentrée !

Notons tout de même que le PMI manufacturier du Japon rebondit à 49,3 (contre 49 en juin). C’est bien le seul… car le PMI manufacturier de l’eurozone rechute vers 52 (contre 52,8), celui de l’ Allemagne retombe à 53,8 (contre 54,5), de Italie à 51,2 (contre 52, au + bas en juillet depuis janvier 2015).

Ah si, la France surnage avec 48,6 contre 48,3… mais les ventes automobiles ont chuté de -9,6% en juillet !

Mots clé : - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire