La Bundesbank augmente ses provisions pour pertes…

Rédigé le 24 février 2017 par | BCE, Statistiques et données macro, Taux & Devises Imprimer

La Bundesbank voit fondre ses bénéfices : en 2016, elle n’a dégagé que 400 M€ de profits contre 3,2 Mds€ en 2015. Il s’agit de sa plus piètre performance en 12 ans : les achats de dette allemande ne lui rapportent rien (les Bunds de maturité 4 ans et plus affichent des taux négatifs) et la Buba doit passer des provisions sur les obligations high yield qu’elle achète contrainte et forcée depuis 2 ans (dans le cadre du QE de la BCE qui inclut désormais des dettes d’entreprises depuis juin 2016).

taux allemands

La Buba entend se préparer à « une augmentation du risque de taux d’intérêt » et a augmenté ses provisions de 19,6 à 21,9 Mds€. Mais puisqu’on vous dit qu’il n’y pas de risque sur les dettes souveraines !

Ah, au fait… Devinez d’où provient l’essentiel des 400 M€ de gains dégagées ? Des plus-values latentes (fictives serait plus réaliste) sur les emprunts grecs… qui ne seront jamais remboursés, tout le monde le sait.

Non, vraiment, tout va pour le mieux.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire