Nikkei : La Bourse de Tokyo réagit au débat Trump-Clinton

Rédigé le 27 septembre 2016 par | Autres indices, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Le débat Trump-Clinton évalué en temps réel par Tokyo : Hillary Clinton gagne, le Nikkei reprend 400 points.

Tokyo a connu l’une des séances les plus volatiles de l’année. Celle-ci a débuté, en même temps que le débat entre Trump et Clinton, sur une chute de -1,55% jusque vers 16 285 points, dans le sillage d’un yen attaquant le plafond des 100 face au dollar (à 100,08 au plus haut).

Un « sondage de crédibilité »

Ce fut une sorte de « sondage de crédibilité » en temps réel, puisque le dollar se ressaisit à mesure qu’Hillary Clinton marquait des points en faisant étalage de son action à la tête de l’Etat. Ce dont son challenger ne pouvait évidemment se prévaloir.

La candidate a fait son intervention comme on pouvait s’y attendre sur le mode : « J’ai tout fait, tout vu, j’ai participé à tout, au plus haut niveau de l’Etat et vous n’avez fait que participer à des concours de miss tout au long de votre carrière ».

Le croiriez-vous ? Elle a remporté ce premier débat aux yeux de 62% des téléspectateurs, contre 27% l’accordant au candidat républicain, laissant 11% de citoyens indécis.

Le Nikkei voit Hillary gagnante

Cette large victoire médiatique de la championne de Wall Street a redonné du tonus au dollar qui a fusé jusque vers 101/yen et entraîné une remontée spectaculaire de +400 points du Nikkei qui finissait très exactement au plus haut du jour, à 16.684Pts (+0,85%).

Si vous aviez encore un doute sur le fait que les marchés votent Clinton, vous avez votre réponse.

Maintenant, lors du duel David Cameron (pro-Bremain) contre Nigel Farage (leader de Ukip pro-Brexit), les spectateurs avaient accordé une large victoire – dans la catégorie « crédibilité » – au Premier ministre de l’époque. Le Brexit a néanmoins écrasé le Brimain.

Trump a perdu une bataille, mais il ne s’est pas « fait défoncer » comme certains chroniqueurs le pronostiquaient.

Le candidat a, par ailleurs, fait preuve de beaucoup plus de spontanéité qu’Hillary Clinton, très (voir trop) « professionnelle »… dont les dizaines d’heures de préparation du débat avec des coachs en communication et des spin doctors, avec un déluge d’éléments de langage, tombant pile-poil à chaque réponse, était très palpable.

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire