La Bourse de Paris poursuit sa série haussière, sans qu’on comprenne vraiment pourquoi

Rédigé le 18 mai 2018 par | Cac 40 Imprimer

Boule 8 sur un jeu de billard

Crédit : Ed Schipul

Cher lecteur,

Et de 8 ! Sauf très improbable mini-cataclysme ce vendredi, le CAC40 s’apprête à signer sa huitième semaine consécutive de hausse.

Au diable les tensions géopolitiques, le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, le différend entre l’Europe et l’oncle Sam sur l’épineuse question iranienne, l’euroscepticisme grandissant en Italie ou encore la montée des taux, qui n’était pas connue – jusqu’à présent – pour stimuler les marchés actions. Les investisseurs font montre d’un optimisme à tout crin et les chantres de la correction « obligatoire » vont encore devoir patienter. (Cela dit, Philippe Béchade et Gilles Leclerc ont, eux, décidé de couvrir leurs positions dans Béchade Confidentiel).

La Bourse de Paris est désormais à un plus haut depuis décembre 2007 et cette série de 8 semaines d’affilée en territoire positif est inédite depuis près de 4 ans.

Mathieu Lebrun impute l’essentiel de cette (d)étonnante embellie à la chute de l’eurodollar (EURUSD), mais m’assure que ce gros facteur de soutien a désormais mangé son pain blanc. Historiquement, la résistance des 5 600 points, seuil franchi hier sans coup férir, est par ailleurs difficile à surmonter sur la durée.

Ce marché n’a cependant plus son pareil pour nous surprendre, comme en a encore témoigné la semaine qui s’achève, décodée graphiquement par Gilles comme chaque vendredi.

Excellente séance des trois sorcières,

Guillaume,

CAC : Même pas peur ! Sérieusement ?

Mots clé : -

Guillaume Duhamel
Guillaume Duhamel

Guillaume Duhamel suit l’actualité boursière au quotidien depuis plus de 5 ans. Historien diplômé de l’Université de Paris IV-Sorbonne et journaliste de formation, passé également par le sport et le développement durable, il voue un intérêt particulier aux small et midcaps, ainsi qu’aux secteurs de l’énergie et de l’aéronautique

Laissez un commentaire