Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


La Bourse chinoise : contrôle et sérénité.

Rédigé le 3 mai 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

Le repli de l’indice Caixin/HSBC des directeurs d’achat du secteur manufacturier du mois d’avril (tombé à 49,4 contre 49,7 en mars) n’a guère perturbé la Bourse de Shanghai ce matin (+1,9%) et encore moins celle de Shenzhen (+2,2%).

La Bourse chinoise… dans le contrôle et la sérénité.

A quoi doit-on ce petit miracle d’une Bourse chinoise grimpant en solo sur le continent asiatique quand Tokyo perdait la veille -3,1% et Hong Kong -1,85% ce matin même ?

Certes, le repli du dollar – auquel le yuan est arrimé – fera du bien au commerce extérieur chinois… mais l’enthousiasme singulier des investisseurs, vu le contexte macroéconomique international, s’alimente principalement des dernières déclaration du N°1 chinois Xi Jinping qui promet des marchés financiers « mieux régulés » (c’est-à-dire contrôlés d’une main de fer) et « offrant un cadre d’investissement plus serein » pour les actionnaires (c’est-à-dire complètement manipulés pour éviter la répétition du mini-krach boursier de juin/juillet 2015).

Pékin applique les recettes de la Fed et de la BCE

Les principales places boursières chinoises ne sont donc plus autorisées à baisser, ni habilitées à fixer un prix qui ait un sens économique. Cette fois-ci, Pékin à décidé d’appliquer les mêmes recettes que la Fed ou la BCE.

Les actions, c’est fait pour monter, coûte que coûte : quand on ne peut plus masquer la réalité conjoncturelle, la baisse générale des profits, le développement d’une économie zombie… autant de vecteurs d’une baisse des marchés, le réflexe universel consiste à abolir le marché.

Et l’Occident est aujourd’hui le plus mal placé pour se moquer de la parodie de Bourse que les dirigeants communistes ont commencé à instaurer à Shanghai.

Mots clé : - - - - - - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la lettre Pitbull

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter 

Laissez un commentaire