La boule de cristal de l’analyste

Rédigé le 7 février 2008 par | Autres indices Imprimer

Aujourd’hui, j’entame pour vous l’explication d’une série de figures graphiques qui vous permettront d’anticiper un retournement de tendance.

La boule de cristal de l’analyste Vous vous en doutez, l’analyste technique n’est pas devin. Il ne lit pas dans le marc de café ou dans les astres et ne prédit pas l’avenir… et pourtant, son travail consiste justement à l’anticiper du mieux possible.

Comment ? Hum… d’une certaine manière, il a son « marc de café », ses runes et ses cartes à lui : ses graphes !

Evidemment, pour le néophyte, ces graphiques ressemblent bien souvent à des signes cabalistiques incompréhensibles et peut sembler relever d’un mystère.

Alors que pas du tout ! Il ne faut pas oublier que l’analyste part du principe que sur les marchés et dans les figures, l’histoire se répète et que les « nouvelles » boursières sont déjà intégrées dans les cours. Il suffit donc de savoir les décrypter.

Décryptons donc aujourd’hui une figure de retournement de tendance. Eh oui, j’ai pensé que vu la volatilité actuelle (Cac 40 sur 5 jours : +2,2% / -0,9% / -3,96% / +0,83% et aujourd’hui, l’indice perd 2,2%)… cela pourrait vous être utile !

Nous allons donc nous pencher sur la « key reversal » (la « clé de retournement »). Sébastien Duhamel l’utilise souvent dans le cadre de Agora Swing Trading car c’est un outil indispensable quand on trade sur du court terme pour, justement, savoir quand votre scénario va s’invalider et donc quand sortir d’une position (ou au contraire, se positionner sur ce signal) et quels objectifs donner.

Voici comment Sébastien vous explique cette figure :

Détectez les retournements avec la key reversal ! « Le travail de l’analyste est de savoir détecter au plus tôt la figure qui est en formation, et ce qu’elle indique en termes de psychologie de marché. De cette manière, il pourra se positionner au plus tôt afin de « jouer » justement le mouvement détecté.

L’analyse technique mesure les pressions qui s’exercent sur les intervenants à l’ampleur des mouvements de prix. De la même façon, elle peut estimer l’ampleur des réactions liées à ces pressions : cette estimation est appelée un potentiel*.

Quand une figure de renversement annonce un retournement baissier, par exemple, son potentiel nous dira jusqu’où la baisse devrait probablement aller puisque souvent, les figures graphiques sont symétriques. Leur potentiel correspond donc à un retracement du parcours effectué sur la première moitié de la figure.

C’est ce potentiel qui me permet par exemple de fixer nos objectifs quand on entre sur un trade.

Il existe des clés de retournement baissières et haussières :

– Une clé de retournement baissière (bearish key reversal) est un chandelier caractérisé par un double événement : un nouveau plus-haut par rapport aux périodes précédentes et une clôture plus basse que les plus-bas des périodes précédentes.

– Une clé de retournement haussière (bullish key reversal).comporte un nouveau plus-bas par rapport aux périodes précédentes, puis une clôture plus haute que les plus-hauts des périodes précédentes.

Qui plus est, plus le chandelier englobe à la hausse ou à la baisse les précédents chandeliers, plus celui-ci a de force.

Sur le graphe, je vous montre un exemple typique de bullish key reversal enregistré sur le CAC 40 que j’ai retrouvé dans mes archives, — il y a quelques années, je vous l’accorde ! mais c’est une figure typique donc le principe est bien sûr intemporel. C’est un graphique en bougies — faites moi penser à revenir sur ces termes dans un autre Billet !

Vous le voyez, après une période de va-et-vient (un trading range dit « d’accumulation »), le marché enregistre un point bas : il enfonce le support des 2 757 points. Tout le monde croit alors que la tendance baissière va se poursuivre. Pourtant la pression des acheteurs reprend vite le dessus et le marché se retourne, pour finir très haut, au-dessus des trois clôtures « daily » précédentes.

Le chandelier du jour « avale » ainsi le corps des trois précédents chandeliers.

Tous les vendeurs de la période sont pris à contre-pied : leurs meilleurs prix de vente sont battus. Ces « vadeurs » sont de plus en plus tentés de se racheter à perte avant qu’il ne soit trop tard. La tendance devient haussière.

Après le déclenchement d’une clé de retournement, il arrive que la figure soit suivie d’un gap. Dans ce cas, le signal de retournement est encore plus marqué. Evidemment, je suis très attentif à ces figures car elles permettent d’anticiper un trade assez serein ! »

Mots clé : - - - - -

Nathalie Boneil
Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction aux Publications Agora

Nathalie Boneil est Directrice de la rédaction aux Publications Agora. Elle a travaillé dans l’univers de la Bourse plus de 4 ans – mais c’est depuis toute petite que son grand-père lui parle des marchés et de l’investissement. Aujourd’hui, elle travaille avec nos rédacteurs et analystes sur les marchés actions pour qu’ils vous proposent les meilleurs services, les meilleures idées d’investissements, de manière la plus simple et la plus profitable qui soit pour vous.

Son rôle est tout simple : rendre les idées, les méthodes, les stratégies de nos analystes professionnels facilement compréhensibles et directement applicables pour vous. Elle met l’analyse technique à votre portée, vous montre les opportunités, les pièges à éviter, et vous explique les moyens de vous positionner sans vous noyer dans un jargon d’experts.

Laissez un commentaire