La BCE relève l’ELA (hélas ?)

Rédigé le 13 mars 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Face à l’hémorragie de liquidités subies par les banques grecques − et qui suscite bien peu de commentaires inquiets − la Banque centrale européenne relève de 600 M€ le plafond du fonds d’urgence (l’ELA) en faveur des banques grecques : cela représente en fait juste 1% de hausse de l’exposition de la BCE sur les dettes grecques puisqu’elle en détient au total  69,5 Mds€.

Les obligations de l’État grec ne sont plus considérées aujourd’hui comme éligibles à un programme de rachat par la BCE, ni les dettes à court terme (le plafond d’émission est atteint), ni à long terme (personne n’en veut).

Le BCE détient donc un des plus gros stocks de junk bonds de son histoire… mais en tant que créancier senior, elle peut théoriquement se saisir des recettes fiscales récoltées par Athènes.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire