La BCE ne se transformera pas en « bad bank »

Rédigé le 6 novembre 2014 par | Toutes les analyses Imprimer

La BCE ne se transformera pas en « bad bank », elle en est certaine.

Elle n’enregistre au pire que 1,5% de taux défaut sur certaines créances depuis 2008, 0,04% seulement sur le crédit à la consommation… mais que va t’elle racheter pour parvenir à 1 000 milliards d’euros puisque les banques n’ont aucun intérêt à lui céder leurs créances AAA ?

Le Fed rachetait 100% des T-Bonds à 30 ans et 45% des obligations hypothécaires (MBS), la BoJ rachète désormais 100% des émissions du Trésor… qui ne sont plus négociables nulle part puisqu’il n’y a qu’un acheteur unique.

PhB

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire