La BCE emploie tous ses outils pour injecter des liquidités

Rédigé le 19 mars 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Les banques de la zone euro sont venues emprunter 97,8 Mds€ supplémentaires (143 ont soumis une demande) ce jeudi matin auprès de la Banque centrale européenne : rien à voir avec le programme d’injection de 60Mds€ par mois… il s’agit d’un autre vecteur d’injection massive de liquidités baptisé TLTRO (opération de refinancement à très long terme) qui est une corne d’abondance déjà mise en œuvre début 2012 (pour un montant de deux fois 1.000 Mds€ ) et qui a été ressortie de son étui doré en septembre.

Les deux premières collectes avaient été jugées décevantes : les amis banquiers de la BCE n’avaient emprunté que 82,6 Mds€ en septembre et 129,8 Mds€ en décembre, alors que les 2 premières tranches portaient sur 200 Mds€ chacune.

La 3ème tranche offerte ce matin promettait d’être encore plus décevante que les 2 précédentes (une enquête de Reuters mesurait les intentions des banques à seulement 40 Mds€… vu que la ressource devient hyper-abondante avec le QE).

Un tel montant aurait été le signe d’un échec total pour cette stratégie de la BCE… et jugé révélateur de la faiblesse de la demande de crédit.

La BCE qui vient d’inaugurer son nouveau siège à 1,2 Md€ (connaissez-vous une institution ou une grande firme capitaliste qui s’est offert un écrin à plus de 1 Md€ ces 10 dernières années ? ) devait absolument convaincre ses amis banquiers de lui éviter un camouflet et de rendre trop visible l’atonie de l’économie réelle.

Alors, elle a décidé de leur offrir un « cadeau bonus » en supprimant la prime de 10 points de base au-dessus de son taux de refinancement (-0,05%) appliquée aux deux précédentes opérations. 

Pour résumer, de l’argent gratuit en quantité illimitée… cela se refuse pas, surtout quand on est sûr de gagner en spéculant à la hausse sur les marchés, puisque la BCE rachète tout, au plus haut.
   

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire