La Banque centrale du Japon s’inquiète

Rédigé le 15 mars 2016 par | Analyses indices, Autres indices, Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

La Banque centrale du Japon (BoJ) a déçu les plus accros aux stimuli monétaires en laissant son principal taux directeur inchangé et en retirant du communiqué de presse toute référence à la possibilité d’enfoncer le loyer de l’argent plus profondément en territoire négatif.

La Banque centrale du Japon reconnaît implicitement avoir atteint les limites de ses outils monétaires.

La BoJ se dit pourtant inquiète de l’affaiblissement des anticipations d’inflation, liées à une dégradation de l’environnement international. Elle continuera de prélever 0,1% d’intérêt négatif sur les réserves excédentaires des institutions financières, mais dévoile de nouvelles exemptions suite aux critiques formulées par de nombreux établissements bancaires nippons.

Les taux négatifs se sont avérés être un échec en matière d’affaiblissement du yen début février et la mesure est désormais contestée, tant par les marchés que par l’opinion publique.

Comprenez les épargnants dont le versement des pensions dépend depuis des années de la seule inflation de la valeur faciale des actifs obligataires, ce qui ne constitue rien d’autre qu’un gigantesque « Ponzi ».

La bourse de Tokyo fait partie de ce schéma (la BoJ s’imposant comme l’un des principaux animateurs au quotidien) et la modicité de la correction survenue ce matin (-0,67% après +1,75% la veille sur des achats d’anticipation) semble témoigner d’un certain soutien aux valeurs japonaises.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire