La banque centrale chinoise réduit le ratio de réserves obligatoires

Rédigé le 4 février 2015 par | Autres indices, Matières Premières, Toutes les analyses Imprimer

La rumeur d’une réduction du ratio de réserves obligatoires des banques chinoises circulait depuis plusieurs jours, en parallèle avec l’anticipation d’un objectif de croissance annuel réduit à 7% (alors que Pékin continue de viser officiellement +7,3 à 7,5%).

La PBOC (Banque centrale chinoise) vient d’annoncer ce matin l’assouplissement du ratio de -0,5% qui vient en complément d’une baisse surprise de ses taux d’intérêt mi-janvier (pour la première fois depuis 2012).

Il semble que le catalyseur soit la contraction de la production manufacturière chinoise en janvier, avec un indice d’activité tombé sous le seuil technique et symbolique de 50… mais réduire les réserves obligatoires, c’est encourager les banques à octroyer des prêts non-compétitifs, la dernière mode consistant à financer des achats de titres boursiers à crédit.

Cette pratique avait atteint de telles proportions fin 2014 que la PBOC avait du intervenir pour enrayer cette bulle… mais un mois plus tard elle semble faire machine arrière toute, parce que la Chine redoute par dessus tout la récession et les désordres sociaux.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire