La Bank of England s’apprête à relever ses taux

Rédigé le 5 février 2016 par | Matières Premières Imprimer

Mark Carney, le patron de la Banque Centrale britannique, délivre son diagnostic économique… 

Cette affirmation a, dans un premier temps, provoqué une consolidation de la Livre Sterling et une appréciation symétrique de la bourse de Londres de +1% (quand les autres places européennes étaient en négatif), mais l’embellie a été de courte durée : Mark Carney a précisé que le prochain mouvement sur les taux serait une hausse et qu’il s’agit d’un avis unanime des membres de la BoE.

160204_BoE

La consommation demeure robuste en Angleterre mais il faut s’attendre à une progression moins rapide des salaires que prévu. Cela ne fait qu’accroître le grand écart entre des prix immobiliers incandescents et le niveau de vie moyen des Britanniques.

Autrement dit, si nous lisons bien entre les lignes, Mark Carney est coincé entre la persistance des pressions déflationnistes + risque de baisse sur les marchés et une bulle immobilière qui n’est autre que la matérialisation d’une défiance vis-à-vis des actifs financiers, arbitrés au profit d’actifs tangibles.

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire