Le bal des lanceurs d’alerte est ouvert au plus haut niveau.

Rédigé le 13 avril 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Après Jamie Dimon, le Président de JP-Morgan qui mettait en garde la communauté financière contre un krach historique (actions, obligations, dérivés; etc.) en fin de semaine dernière, c’est au tour de Franck Paulson, l’ancien secrétaire américain au Trésor -aux manettes durant la crise des subprimes – d’y aller de son couplet de lanceurs d’alerte dans une interview accordée à USA Today et publiée ce lundi.

Selon lui, le système financier de la Chine risque une implosion (et nous avons affaire à un connaisseur !) car pas moins de 2.000 Mds d’équivalent Dollar de créances -souvent douteuses- sont portées par des institutions non-bancaires et participent au vaste monde souterrain du shadow banking.

Ce sont les banques gouvernementales qui détiennent les dettes les plus solides car les autres institutions fournissent des prêts subprimes à ceux qui se voient refuser l’accès au financement bancaire classique. 

 La restructuration de toutes les créances douteuses détenues par les fiduciaires, les filiales de groupes industriels reconvertis dans le subprimes, les pawn shops pourraient coûter des milliers de milliards à la Chine et la priver de plusieurs points de croissance.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire