Kering : risque de consolidation sous les résistances

Rédigé le 30 août 2017 par | Actions Imprimer

A l’heure où l’EURUSD continue son ascension et tente de s’affranchir de la zone des 1,19, les analystes commencent à s’inquiéter des répercutions de la parité sur les résultats trimestriels des multinationales exposées au dollar. Pas trop tôt, me direz-vous. Le phénomène ne date pas d’hier et nous tirions d’ailleurs la sonnette d’alarme dès début juillet.

Alors aujourd’hui, j’ai sélectionné pour vous l’une de ces valeurs qui risque de trébucher, plombée par un euro plus fort ; il s’agit de Kering (ex-PPR) (FR0000121485 – KER).

Plusieurs raisons me font pencher pour une chute du titre à venir.

Chiffre d'affaires de Kering aux US Source : Chiffres clés du groupe/Assemblée générale avril 2017

Et mon tout milite pour un repli d’au-moins 18%.

Cette double résistance est formée par une résistance horizontale (rectangle rouge), qui correspond à la projection par report d’amplitude du mouvement précédent (flèches orange) ET par la résistance (segment rouge oblique) du canal haussier.

Kering Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Le deux se rejoignent sur les 310/320€, niveau actuel du titre. Nous sommes donc en présence d’un « point dur » qui devrait permettre au titre de consolider un peu (je dirais même de « reprendre ses esprits » après une hausse verticale partie de 140€).

La situation devient donc tendue sur Kering. En cas de signal de retournement baissier du stochastique hebdomadaire (rectangle bleu dans le petit encadré en bas à droite du graphe), alors que les prix travaillent toujours cette zone de résistance des 320€ (on lui accorde un petit excès jusqu’à 330€), un début de correction sera probable.

L’objectif serait un retour sur 260€ (segment bleu pointillé horizontal) correspondant au top de l’année 2000 (pastille bleue).

Bonne journée,

Gilles,

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “Kering : risque de consolidation sous les résistances”

  1. Bonjour,

    Quelle est votre analyse du titre Kering à ce jour, au regard de votre précédente analyse du 30 août et du parcours de Kering depuis ?

    Merci de votre réponse.
    Cordialement

Laissez un commentaire