Jusqu’où ira le rebond de l’EURUSD?

Rédigé le 9 février 2012 par | Matières Premières Imprimer

Un mois de janvier optimiste. Il s’achève sur une note positive.

Les places financières ont connu, pour la plupart, de belles hausses et comme un symbole, c’est Athènes qui affiche la plus forte progression avec près de 19% de gain.

D’ailleurs, l’Europe entière a profité de cette embellie avec un indice EuroStoxx 50 qui remonte de plus de 5% également.

Graphique: L'Eurostoxx 50 er l'ASE se reprennent
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Pourquoi l’euro monte ?
La question sur l’euro est la même que pour les marchés actions. Simple rattrapage ou changement plus profond ?

Je vous donnais déjà quelques éléments de réponse en anticipant ce rebond dans un article précédent.

Le positionnement extrême des traders laissait attendre un sursaut technique de la devise européenne vers les zones actuelles. Sur le plan macroéconomique, en revanche, pas d’amélioration.

Le chômage poursuit sa hausse dans tous les pays européens, le risque portugais devient de plus en plus inquiétant alors que la Grèce ne parvient toujours pas à un accord avec ses créanciers.

La BCE relance la confiance
Alors pourquoi ce regain d’appétit pour le risque ?

La réponse la plus crédible est sans doute à chercher du côté de la Banque centrale européenne qui a su redonner de l’espoir à des marchés en quête d’assurance. Les liquidités mises à disposition des institutions bancaires commencent à faire leur effet et à être réinjectées dans le circuit.

De nouveau, les marchés écartent un défaut de la zone euro dans sa globalité et perçoivent le début d’un changement de comportement de la BCE.

Ajoutez à cela, une nouvelle rhétorique politique des dirigeants européens qui ont su dédramatiser la situation à l’approche des élections. On en aurait même oublié pendant quelques jours les agences de notation…

Attention à la rechute…
Confiance ou pas, rien ne change de façon structurelle. Les Etats restent à l’agonie financière tout en imposant une austérité drastique à la plupart des populations concernées.

Cette rigueur budgétaire, à trop vouloir ramener le calme sur des marchés court-termistes, pourraient devenir plus grave que le mal qu’elle combat.

A l’image de la Grande-Bretagne, qui voit désormais la politique de rigueur du gouvernement Cameron plonger le pays dans un climat social extrême, la zone euro est peut-être en train de se condamner définitivement.

La consommation chute, comme en témoignent les ventes de détail européennes en baisse de 0,4%, contre une hausse de 0,3% attendue.

Ainsi, si les marchés ont retrouvé un peu d’espoir (à crédit, grâce aux liquidités illimitées de la BCE), les consommateurs, eux, se crispent face à leur avenir incertain. Et ils pourraient rapidement venir gripper la machine économique mondiale.

EURUSD : zone technique et critique !
A l’instar de la situation macroéconomique à la croisée des chemins, l’analyse graphique de la paire nous montre, elle aussi, un point crucial.

Après la phase primaire de rebond technique qui a amené comme prévu l’euro à tester les 1,3240$, nous traversons une phase d’hésitation.

Comme je l’expliquais encore lors d’une de mes dernières conférences, pour un rebond, la zone critique est comprise entre 38,2 et 50% de retracement du mouvement de baisse précédent.

Graphique: EURUSD
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Ainsi, la paire conserve une large possibilité d’extension vers 1,3430 (50% de retracement) sans pour autant remettre en cause sa tendance baissière moyen terme.

Depuis plusieurs jours, la volatilité en hausse illustre également la nervosité des opérateurs sur cette zone.

Ma stratégie
Je vous recommande donc une stratégie simple mais qui devrait s’avérer payante à court terme.

Passez à l’achat sur le dépassement des 1,3245 pour viser 1,34$. A l’inverse, vendez sous 1,2990 pour viser un retour sur 1,2870 puis sur les récents plus-bas à 1,2625.

Comme le savent les abonnés à FxProfitTrader, avoir raison ne rapporte rien sur les marchés, l’important est d’être là au bon moment. [NDLR : Découvrez comment FxProfitTrader a permis à une poignée de privilégiés d’engranger plus de 22% de performance depuis le 5 juillet 2010 en y consacrant pas plus de 10 minutes par jour : il suffit de suivre le guide…]

Première parution dansl’Edito Matières Premières & Co le 03/02/2012.

Mots clé : - -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire