La « journée des célibataires » en Chine ? C’est Alibaba et les 14Mds$ de CA !

Rédigé le 12 novembre 2015 par | Big caps, Toutes les analyses Imprimer

Connaissez-vous la « journée des célibataires » en Chine ?

C’est une fête qui trouve son origine dans les années 90 sur les campus universitaires chinois (une façon pour les jeunes « seuls » de tisser des liens autour d’un verre ou au cours de la soirée du 11/11 (soit symboliquement : 1+1/1+1).

Une fête qui est devenue au fil des ans une sorte d’orgie consumériste à l’image du black Friday, qui suit Thanksgiving, aux États-Unis.

C’est aussi une forme de Saint Valentin (où l’on se fait un cadeau à soi même ou à l’intention d’une « personne particulière » à son cœur ) tombant en pleines soldes d’automne.

Vu le nombre insuffisant de femmes en Chine – sans parler de celles qui n’ont pas envie de se marier à un « macho »–, cela fait de plus en plus de célibataires en Chine… et cette sorte d’anti-Saint Valentin bénéficie d’un tapage (matraquage) marketing qui s’intensifie à la « puissance internet ».

Alibaba,  le grand rival chinois d’Amazon, rafle la mise avec un chiffre d’affaire record de 14,3 Mds$ de commandes (à comparer avec les 9 Mds$ du 11/11/2014, cela fait plus de 50% de progression). L’entreprise leader du commerce en ligne en Chine aurait donc livré quelque 467 millions de colis ce 11 novembre 2015, soit plus d’un cadeau devant la porte (ou dans la boîte aux lettres) d’un chinois sur 3 : cela semble vertigineux et n’a qu’un seul équivalent dans le monde, à savoir Thanksgiving aux États Unis (qui tombera, cette année, le 26 novembre).

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire