JC DECAUX : jouez la prochaine rupture

Rédigé le 16 novembre 2012 par | Apprendre la Bourse Imprimer


SPECIAL SALON ACTIONARIAT

Les 23 et 24 novembre, venez écouter, rencontrer et discuter avec nos rédacteurs et analystes !

Les Publications Agora seront présentes sur le Salon Actionariat, stand A03, au Palais des Congrès à Paris.

Nos experts vous proposeront des mini-interventions sur leurs sujets favoris, et seront à votre disposition pour poursuivre les débats.

Voici le programme sur notre stand 

Et pour télécharger votre invitation gratuite
enregistrez-vous ici dès aujourd’hui

 

Cela ne vous aura pas échappé : le CAC 40 peine à trouver une orientation ces dernières semaines. Il oscille entre 3 300 et 3 600 points sans qu’un réel consensus ne parvienne à prendre le dessus. Dans cet environnement attentiste, pour générer de la performance, il y a deux éléments primordiaux : avoir une bonne méthode et un bon stock picking.

Ces deux postulats sont justement liés dans la stratégie que je vous présente ici.

Stratégie de rupture
Pour gagner de l’argent sur les marchés, inutile de multiplier les indicateurs techniques. Soyez simple. C’est justement le cas d’une stratégie dite de breakout. Gilles Leclerc a commencé à vous en parler la semaine dernière dans son article.

Son principe est assez basique : jouer une accélération en dépassement d’un niveau horizontal donné — à la hausse, en cas de franchissement d’une résistance ou à la baisse en cas de cassure d’un support.

Elément crucial de la stratégie : pour que cela fonctionne, il s’agit de trouver un niveau « gros comme la lune ». J’entends ici ce que tout le monde observe — et aujourd’hui, pour coller au marché, nous prendrons l’exemple des cassures de supports horizontaux.

Une fois le support identifié donc, la stratégie est simple : jouer sa cassure. Pourquoi ? Eh bien parce que tous les opérateurs ayant « payé ce support » auront positionné leurs ordres stop en cas de rupture dudit niveau. Et une fois que cette rupture se matérialise, cela déclenche les ventes stop en cascade.

Vous allez me dire, encore faut-il les repérer et être sûr que ces niveaux cèdent. Certes. Mais ça, c’est mon boulot ; je m’occupe de vous trouver les idées et de vous proposer de les jouer sur CFD.

Prenons quelques exemples concrets.

Exemples de trades sur PEUGEOT et BOUYGUES
Quel rapport y a-t-il entre PEUGEOT (FR0000121501) et BOUYGUES (FR0000120503) ? Les deux valeurs subissent une actualité très défavorable depuis plusieurs semaines. Le premier s’enlise dans un marché automobile en chute libre en Europe ; le second voit ses marges rognées par l’arrivée de Free. La tendance fondamentale n’y est donc pas.

Penchons-nous sur les graphiques respectifs des deux valeurs.

Graphique de Peugeot

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Graphique de Bouygues

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Que voit-on ? De beaux niveaux horizontaux qui ont été cassés et les cassures ont conduit à de nettes accélérations baissières. Les niveaux en questions : 5,70 euros sur PEUGEOT (qui cote sous les 5 euros désormais) et les 18,75 euros sur BOUYGUES (qui cote sous les 18 euros désormais).

Jouer la cassure dans l’anticipation de ces ruptures permettait donc assez facilement d’encaisser quelques plus-values intéressantes.

Très bien pour les trades rétroactifs et a posteriori, il est facile de dire « il fallait jouer le titre comme ça »… mais quelles sont aujourd’hui les nouvelles opportunités ?

Eh bien JC DECAUX (FR0000077919) par exemple, n’a pas encore cassé son support.

Graphique de JC Decaux

Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Le titre présente les mêmes caractéristiques que PEUGEOT et BOUYGUES. Une tendance fondamentale défavorable (il ya 10 jours, le groupe avertissait le marché sur un ralentissement de sa croissance organique) ainsi qu’un superbe support horizontal autour des 15,75/16 euros (trois flèches vertes sur le graphique ci-dessus).

Je vous le donne en mille : je pense que ce niveau va être cassé d’ici la fin de l’année. Tous ceux qui sont longsur JC DECAUX ont un stop loss sur cette zone de prix.

Gare au passage sous les 16 euros sur JC DECAUX

 : il risque de s’avérer brutal et tout aussi impulsif que ceux de PEUGEOT sous les 5,70 euros et de BOUYGUES sous les 18,75 euros…

 
Mais un conseil, ne tardez pas trop car je ne sais pas jusqu’à quand le support tiendra…
 

__________________Pour vous aider dans vos trades__________________

Un gain de 306% pour la stratégie de Mathieu Lebrun !
Impressionnant : des plus-values de 44%… 63%… 72%…100%… 306% sans oublier les plus-values exceptionnelles de 210%, et 253% réalisées grâce à la botte secrète de Mathieu.

Mieux encore, la performance nette réelle du portefeuille de cette stratégie avoisine aujourd’hui les +60% — en incluant les frais et les pertes !

Plus de deux cents particuliers utilisent déjà cette stratégie, alors découvrez-la vite et ne tardez pas à les rejoindre pour profiter des prochains gains !

__________________

Mots clé : - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire