L’Italie n’est pas un drame pour les mid caps

Rédigé le 27 février 2013 par | Mid et Small Caps Imprimer

Par Pierre Havez

L’indice CAC Mid & Small gagnait 7,3% depuis le début de l’année (CAC Mid 60 : 7,2% ; CAC Small : 7,8%), contre 1,8% pour le CAC 40. Enfin ça s’était jusqu’à la semaine dernière… Depuis, l’élection Italienne est passée par là, douchant l’optimisme déjà fragile des investisseurs. Est-ce un drame ? Oui et non. Oui car l’instabilité politique est l’un des principaux facteurs d’incertitudes qui pèsent sur la zone euro. Par conséquent, le résultat récemment sorti des urnes transalpines n’est pas de nature à améliorer la situation. Et, comme vous le savez, les investisseurs détestent l’incertitude plus que tout. Non car, dans l’univers des valeurs moyennes, les facteurs propres à l’environnement micro-économique ou sectoriel prévalent sur les considérations politico-macro-économiques.

Ainsi, dans le sillage de l’annulation de 9,5% du capital au 1er janvier et d’une épidémie de grippe qui sévit en France – favorisant les ventes de l’un de ses produits phares, l’Oscillococcinum –, l’action du laboratoire homéopathique Boiron (FR0000061129) s’adjuge plus de 44% depuis le début de l’année. A l’opposé, le concepteur d’appareils high-tech Parrot (FR0004038263) a accusé une chute de 10% sur la semaine passée en raison d’un T4 jugé décevant par les analystes et de perspectives peu favorables à court terme.

Le stock picking reste donc la règle. Plusieurs paramètres peuvent être considérés. Prenons les multiples de valorisation. Actuellement, par exemple, la VE/CA de certaines small et mid caps est ridiculement basse. Pour rappel, un multiple de 1 signifie qu’une valeur se paie une année de CA. Or, celui-ci est de 0,06 pour Voyageurs du Monde (FR0004045847), 0,18 pour Spir Communication (FR0000131732) et 0,19 pour le concepteur d’appareils électroniques et domotiques HF Company (FR0000038531). Signalons aussi un joli tir groupé de SSII décotées : 0,16 pour Devoteam (FR0000073793), 0,17 pour SQLI (FR0011289040), 0,20 pour Business & Décision (FR0000078958) et Groupe Open (FR0004050300).

Faut-il pour autant toutes les acheter ? Non, car un tri s’impose. Le positionnement et les fondamentaux de Voyageurs du Monde m’invitent à l’achat. Cela d’autant qu’un autre multiple me le confirme : la VE/ROC (valeur d’entreprise rapportée au résultat opérationnel). En effet, Voyageurs du Monde ne se traite qu’à 1,7 fois son résultat opérationnel courant annuel !

D’autres multiples plus couramment utilisés peuvent servir de premier filtre. Je pense notamment au PER (ratio cours sur bénéfices), c’est le ratio le plus couramment utilisé. En théorie, plus le PER d’une société est faible, plus elle est intéressante à acheter. Avec des PER de 5 et 6,5, l’équipementier auto MGI Coutier (FR0000053027) et le fournisseur d’emballages Groupe Guillin (FR0000051831) me semblent être de belles valeurs industrielles oubliées mais très bien gérées. Ces groupes ont par ailleurs prouvé leur capacité à croître dans une conjoncture pourtant compliquée.

Pour bien analyser une valeur, il est important de tenir compte de ce genre de ratios. Ils ont, dans l’univers qui nous intéresse, bien plus d’importance que les considérations politico-macro-économiques qui secouent épisodiquement les marchés.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Comment la Chine va réussir le plus grand hold-up de tous les temps

Rendez-vous sur cette vidéo exclusive pour découvrir comment ne pas en être la victime… et surtout comment vous pourriez partager le butin ! Tout est là…

Laissez un commentaire