La croissance italienne déçoit

Rédigé le 13 novembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

L’économie italienne déçoit les attentes avec une croissance séquentielle de +0,2% au T3 : la reprise économique demeure vulnérable et peine à s’affirmer après 3 ans de récession.

La saison estivale, celle de l’afflux des touristes, se solde par un net coup d’arrêt qui surprend après l’embellie du 1er semestre (+0,3% au T1 puis +0,4%  au T2). Le PIB croit encore de +0,9% en rythme annuel, selon l’Istat, mais l’acquis de croissance n’est que de +0,6% (ce sera l’hypothèse de croissance minimum si l’économie stagne au 4ème trimestre).

Dans le même temps les PIB français et allemand affichent +0,3% de juillet à septembre (accélération à l’ouest du Rhin et ralentissement au-delà) et le Portugal se détache avec +0,5%… mais la dette représente toujours 125% du PIB.

La basculement à gauche du gouvernement portugais risque d’indisposer les investisseurs et de renchérir fortement le coût de la dette: autrement dit, les +1,6% de croissance annuelle seront peut être tenus en 2015 mais 2016 s’annonce plus compliquée.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire