Istanbul-le, Mode Krach

Rédigé le 7 juin 2013 par | Autres indices, Big caps Imprimer

7 juin 2013 – 14h15

Les fonds internationaux se retirent de Turquie brutalement alors qu’un « printemps turc » se développe. L’instabilité du pays fait fuir les capitaux.

Actuellement sur le support de la précédente consolidation, la Bourse d’Istanbul pourrait chuter vers le bas de son canal, si les manifestations perduraient.

Ce « printemps turc » ressemble à s’y méprendre à une « révolution de couleur », telle que le National Endowment for Democracy sait les organiser. On y retrouve la patte de George Soros et de la CIA, pour un bras de fer contre ce partenaire de l’OTAN dont 93% du territoire est en Asie, et qui est voisin de la Syrie et de l’Iran.

Les détroits turcs indispensables pour acheminer le pétrole de la Mer Caspienne et de la Mer Noire, les champs gaziers de la Méditerranée Orientale ne sont pas sans rapports avec cette démonstration de force. La bourse stambouliote est victime du Grand Jeu géostratégique alors que l’ancienne puissance ottomane cherche à jouer sa propre partition.

Cette chute boursière va-t-il rester un fait isolé parmi les émergents ? Quel impact ce krach aux portes de l’Europe aura-t-il sur nos banques occidentales ?

Mots clé : - -

Cyrille Jubert
Cyrille Jubert
Entrepreneur

Entrepreneur avec deux entreprises fructueuses créées à son actif en 1984 et en 1993, Cyrille Jubert tient depuis 2008 un blog sur l’actualité économique et les métaux précieux.

Il est l’auteur d’une Histoire de l’Argent, étude historique et géopolitique de ce métal.
Pour acheter le livre ou le e-book suivez ce lien

Il est également rédacteur pour Crise, Or et Opportunités

Laissez un commentaire