Ipsen : Comment gérer un titre qui ouvre en gap baissier ?

Rédigé le 17 avril 2015 par | Big caps, Biotechs et Medtechs Imprimer

Chers traders, nous allons terminer la semaine dans la joie et la bonne humeur. Enfin, en tout cas, pour ceux d’entre vous qui n’ont pas la biotech Ipsen (FR0010259150) en portefeuille

Vous allez vois que c’est un cas d’école de la caricature de ce que sont devenus les marchés (si l’on peut encore appeler cela des marchés) actuels. Je vous donnerai donc quelques ficelles qui vous permettront de vous tirer de ce genre de situation quand vous les rencontrez.

Mais que s’est-il donc passé hier sur Ipsen ?

A l’ouverture, ma plateforme de trading identifie immédiatement les gros gaps laissés par le marché. La plus part du temps, il s’agit de « flash crash » algorithmiques.  Le but étant de se profiter de ces opportunités pour se positionner rapidement et appliquer des stratégies de comblement rapide de ces gaps. 

Une de mes stratégies préférées en intraday est de se positionner rapidement sur un niveau d’entrée, de sécuriser avec un stop proche et de laisser filer avant que les algos ne renversent la vapeur.

Mais revenons à Ipsen. Je vous propose un graphe en U.T ultra serrées : en 1 minute.

Gap baissier IPSEN

Nous avons donc un gap baissier à l’ouverture, de 15% quand même.

Petit coup d’oeil préalable au flux de news histoire de vérifier si, par hasard, ce gros gap est motivé par une annonce fondamentale (auquel cas, je n’y touche pas) ou si c’est juste l’affaire d’une nième manipulation algorithmique (auquel cas je cherche le point d’entrée pour accompagner les algos).

Alors voilà, je trouve ce que je cherche : Ipsen vient d’annoncer l’arrêt du développement d’un de ses produits phares dans le cancer de la prostate (le Tasquinimod). Un produit majeur pour l’avenir du groupe, selon Natixis. Et après vérification, les analystes spécialisés dans le secteur estimaient les ventes potentielles de ce produit  à 400 M€. Le chiffre d’affaires de la société étant de 1 275 M€, cela représente la bagatelle de 30% du C.A prévisionnel qui vient de partir en fumée. 

-15% à l’ouverture sur une nouvelle pareille, finalement, le titre s’en sort plutôt bien. Donc, parfait, je n’y touche pas, même sur le signal technique que ma plateforme vient de m’envoyer.

Erreur ! grossière erreur !

Le titre termine la journée en hausse, j’ai bien dit en hausse, donc dans le vert, à +0,76%. Nous avons donc eu une amplitude de plus de 20% entre le plus haut et le plus bas des cotations intra day. Et sur de gros volumes en plus. 

On vit quand même une époque formidable non ?!

Car ce n’est qu’un cas, extrême certes, mais normal parmi d’autres. En tout cas en ce qui concerne le comportement des prix dans cet immense casino que sont devenus les marchés.

Maintenant, que nous avons bien ri et que je vous sens détendus, passons aux choses sérieuses :

Comment gérer une position qui part en vrille à l’ouverture ?

1 – Si avant l’ouverture, vous prenez connaissance d’une nouvelle qui vient de tomber et qui risque de faire ouvrir la en gap contre vos positions détenues, SUPPRIMEZ les stops.

Pourquoi ?

Car le déclenchement des ordres stops générés par le gap va faire plonger les cours et vous risquez de vous faire sortir encore plus bas que votre niveau de stop.

2 – Ciblez une Unité de temps très courte. Ici, carrément du 1 mn. A un moment (souvent dans les quelques minutes qui suivent l’ouverture) un signal de fin d’impulsion baissière va vous être donné.

Ce signal, c’est celui d’un passage en ce que j’appelle une Phase #4 (j’ai consacré un Webinaire entier à l’analyse des Phases de marché). C’est une fermeture de volatilité caractérisée par la fermeture d’une des bandes de bollinger (ellipse  bleue sur le graphe). Cela veut dire que la dynamique baissière qui prévalait vient très probablement de pendre fin.

Mais attention : cela ne veut en aucun cas dire que le mouvement baissier ne va pas repartir de plus belle ! C’est juste que les prix commencent à temporiser. Et ce qui est important, c’est que maintenant, vous pouvez exploiter cet arrêt de l’impulsion baissière pour placer un stop (sous le dernier point bas marqué par les prix).

A partir de là, il ne vous reste plus qu’à croiser les doigts, gérer la misère et essayer de vous en sortir du mieux possible en fonction de ce que fera le marché. 

Ici, j’ai positionné les signaux de début d’impulsions haussières données par un des outils que j’utilise dans mon système de trading : Les signaux de l’indicateur de Puissance cycle. 

Je ne rentre pas ici dans l’explication de mon indicateur (la video que j’y consacre dure plus d’une heure, ce serait un peu long ici), mais sachez que tant que ce genre de signal est actif,  poussez votre position et remontez progressivement vos stops. SURTOUT ne réfléchissez pas à l’aberration du mouvement. Laissez l’algo travailler et suivez-le. 

Avec un peu de chance, au lieu de vous faire sortir à -15% vous terminerez la journée à +0.76% pour fêter la perte de 30% d’un chiffre d’affaires escompté, comme dans le cas d’Ipsen.

Ipsen qui prend d’ailleurs encore 1% au moment où j’écris ces lignes !

Champagne ! 

 

 

 

 

 

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire